A Contre-courant

A Contre-courant

6. La Bible sur les eaux

Un officier japonais traversait en bateau le port de Nagasaki lorsqu'il vit un petit livre flotter sur l'eau. Il le fit pêcher...hélas la langue dans laquelle il était écrit lui était totalement inconnue.

Il chercha ici et là à obtenir quelques renseignements sur le contenu du petit  livre, mais sans succès.

Enfin, un marchand chinois fut en mesure de satisfaire un peu sa curiosité. Il savait  quelques phrases d'anglais et avait entendu parler d'un "Livre de Jésus", un livre des étrangers, dont il existait une traduction chinoise. Bien que l'officier n'ait eu que quelques notions de chinois, il demanda à ce marchand de lui procurer un de ces livres. Aussitôt en possession du Nouveau testament chinois, il se mit à étudier avec zèle cette langue, en lisant ce livre. Sans qu'il s'en doutât, le Saint-Esprit agissait déjà dans son cœur.

Lorsqu'il eut achevé sa lecture, il était un homme heureux, et savait que le Seigneur Jésus l'avait sauvé.

Afin de conserver intacte la religion japonaise, il était formellement interdit d'introduire de nouveaux cultes dans le pays. Mais notre ami ne pouvait s'empêcher de parler de son Sauveur et de lire la Bible à sa famille et à un petit cercle d'amis.

Au Japon, il fut l'un des premiers à dire ouvertement qu'il appartenait à Christ ; son comportement, sa manière d'agir en étaient une preuve vivante. Par son moyen, l'amour de Christ enflamma plus d'un cœur.

Ainsi, c'est une Bible flottant sur les eaux du port de Nagasaki qui fut à l'origine de ce réveil.






19/10/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 203 autres membres