A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 146: Les étapes du renoncement

 

Texte lu

 

Actes des Apôtres 19:18-20

  

Plusieurs de ceux qui avaient cru venaient confesser et déclarer ce qu’ils avaient fait. Et un certain nombre de ceux qui avaient exercé les arts magiques, ayant apporté leurs livres, les brûlèrent devant tout le monde: on en estima la valeur à cinquante mille pièces d’argent. C’est ainsi que la parole du Seigneur croissait en puissance et en force.

 

 

 

Enseignement

 

Nous restons dans le sillage de la dernière méditation (Méditation 145: Il ne suffit pas de dire le Nom, il faut être connu) pour nous laisser enseigner par l'attitude de ces personnes nouvellement converties.

 

Ces versets sont une illustration de ce que le Seigneur nous dit en Luc 14:33: "Ainsi donc, quiconque d’entre vous ne renonce pas à tout ce qu’il possède ne peut être mon disciple." C'est un des aspects du renoncement dont nous allons énumérer trois niveaux.

 

Le premier niveau du renoncement c'est de renoncer à soi-même ("Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il me suive", nous dit Jésus en Luc 9:23). Cela implique que l'on comprenne une bonne fois pour toutes que notre vie dépend entièrement du Seigneur, et qu'on lui laisse le gouvernail de notre bateau. Une telle attitude demande qu'on commence par s'humilier de manière visible. C'est ce que font les personnes dont parle notre texte. Elles se confessent publiquement en disant ce qu'elles ont fait. Un tel acte a beaucoup de poids et marque la défaite du démon dans la vie de ces hommes.

 

Le deuxième niveau du renoncement c'est de renoncer à ce qu'on fait de mal. Plusieurs exhortations bibliques vont dans ce sens: "[La grâce de Dieu] nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété (Tite 2:12); "Nous vous exhortons à renoncer à ces choses vaines, pour vous tourner vers le Dieu vivant, qui a fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s’y trouve" (Actes des Apôtres 14:15); "Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l’animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche" (Colossiens 3:8).


Le troisième niveau du renoncement, c'est de renoncer à ce qu'on possède. Ici, il y a deux orientations. Parmi les choses qu'on possède, il y a celles qui sont bonnes et celles qui sont mauvaises. Nous devons partager les bonnes afin de ne pas rester sous leur emprise: "Il te manque encore une chose : vends tout ce que tu as, distribue-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis, viens, et suis-moi" (Luc 18:22). Nous devons radicalement nous débarrasser des mauvaises, afin de briser tout lien spirituel et fermer définitivement la porte au démon. Il faut même aller jusqu'à brûler les objets magiques, objets d’idolâtrie, et autres semblables, tel que le font ces hommes et femmes dans notre texte. N'allez surtout pas vous dire que vous les gardez pour la culture, c'est un piège: "Vous brûlerez au feu les images taillées de leurs dieux. Tu ne convoiteras point et tu ne prendras point pour toi l’argent et l’or qui sont sur elles, de peur que ces choses ne te deviennent un piège ; car elles sont en abomination à l’Eternel, ton Dieu" (Deutéronome 7:25). N'oubliez pas cette réalité spirituelle décrite par le Seigneur en Matthieu 12:43-45: "Lorsque l’esprit impur est sorti d’un homme, il va par des lieux arides, cherchant du repos, et il n’en trouve point. Alors il dit : Je retournerai dans ma maison d’où je suis sorti ; et, quand il arrive, il la trouve vide, balayée et ornée. Il s’en va, et il prend avec lui sept autres esprits plus méchants que lui ; ils entrent dans la maison, s’y établissent, et la dernière condition de cet homme est pire que la première. Il en sera de même pour cette génération méchante." Le démon revient toujours essayer d'entrer là où il était. Il faut donc faire un grand nettoyage, et puis laisser l'Esprit du Seigneur occuper notre maison.

 

C'est en passant par ces étapes du renoncement que la liberté et la puissance du Seigneur peuvent être une réalité dans la vie du croyant.

 

 

 

 

 

 



18/07/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 181 autres membres