A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 148: Laisse-le faire son choix, et ne le lâche pas (2)



Texte lu

 

Genèse 14:1-2, 10-12, 14-16

  

Dans le temps d'Amraphel, roi de Schinear, d'Arjoc, roi d'Ellasar, de Kedorlaomer, roi d'Elam, et de Tideal, roi de Gojim, il arriva qu'ils firent la guerre à Béra, roi de Sodome, à Birscha, roi de Gomorrhe, à Schineab, roi d'Adma, à Schémeéber, roi de Tseboïm, et au roi de Béla, qui est Tsoar... La vallée de Siddim était couverte de puits de bitume ; le roi de Sodome et celui de Gomorrhe prirent la fuite, et y tombèrent ; le reste s'enfuit vers la montagne. Les vainqueurs enlevèrent toutes les richesses de Sodome et de Gomorrhe, et toutes leurs provisions ; et ils s'en allèrent. Ils enlevèrent aussi, avec ses biens, Lot, fils du frère d'Abram, qui demeurait à Sodome ; et ils s'en allèrent... Dès qu'Abram eut appris que son frère avait été fait prisonnier, il arma trois cent dix-huit de ses plus braves serviteurs, nés dans sa maison, et il poursuivit les rois jusqu'à Dan. Il divisa sa troupe, pour les attaquer de nuit, lui et ses serviteurs ; il les battit, et les poursuivit jusqu'à Choba, qui est à la gauche de Damas. Il ramena toutes les richesses ; il ramena aussi Lot, son frère, avec ses biens, ainsi que les femmes et le peuple.


 

 

 

Enseignement

 

Nous continuons aujourd'hui à admirer et à nous inspirer de ce brave homme qu'était "notre père Abraham".

 

Dans la Méditation 147 (Laisse-le faire son choix et ne le lâche pas_1ère partie), nous le voyons régler un problème d'espace avec son neveu Lot d'une manière extraordinaire. Il s'agissait là de la partie "Laisse-le faire son choix". Cette fois nous voyons qu'Abram, après s'être séparé de Lot, "ne le lâche pas". Il reste à l'écoute des nouvelles le concernant, et intervient lorsque les problèmes s'annoncent.

 

Quelques temps après que Lot se soit établi à Sodome, plusieurs rois des environs décident de faire la guerre à la ville. Ils sont plus forts, il réussissent à la dominer et prennent tout ce qui les intéressent, personnes et biens. Dans ce butin se trouve Lot, avec toute sa famille et son patrimoine.

 

Une personne échappée des combats court annoncer à Abram ce qui s'est passé. Celui-ci n'hésite pas. Il a assez de serviteurs pour faire une petite armée. Il s'organise et va en guerre contre ceux qui ont osé poser la main sur son neveu. Il les vainc avec une bonne stratégie. Abram sauve Lot et toute la ville.

 

Abram n'a pas gardé de rancoeur après que Lot ait fait un choix de toute évidence plein d'égoïsme, choix qui commence à sentir "le mauvais coup". Il est resté soucieux du sort de ce fils qui avait prospéré dans sa maison. Bien qu'ayant reconnu son indépendance, il a gardé un oeil bienveillant sur lui.

 

Puissions-nous être des parents et des chefs comme Abram.

 


 



25/07/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres