A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 245: Laisse-le encore cette année...

 

 

Matthieu 7:16-20; 21:18-19

Luc 13:5-9

  

 

 

Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ? Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.

 

Le matin, en retournant à la ville, il eut faim. Voyant un figuier sur le chemin, il s’en approcha ; mais il n’y trouva que des feuilles, et il lui dit : Que jamais fruit ne naisse de toi ! Et à l’instant le figuier sécha.


Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également.
Il dit aussi cette parabole : Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint pour y chercher du fruit, et il n’en trouva point. Alors il dit au vigneron : Voilà trois ans que je viens chercher du fruit à ce figuier, et je n’en trouve point. Coupe-le: pourquoi occupe-t-il la terre inutilement ? Le vigneron lui répondit : Seigneur, laisse-le encore cette année ; je creuserai tout autour, et j’y mettrai du fumier. Peut-être à l’avenir donnera-t-il du fruit ; sinon, tu le couperas.

 

 

Ce que je garde...

 

 

C'est effectivement à nos fruits que nous sommes reconnus comme faisant partie de tel ou tel camp. Soit enfant de Dieu soit enfant du diable, selon qu'il est écrit en 1 Jean 3:10 "C’est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable"; soit serviteur de Dieu, soit serviteur de Satan.

 

Le Seigneur désire que ses enfants, ces hommes et femmes qui se sachant naturellement pécheurs et enclins au mal ont cru à l'oeuvre de salut accomplie en Christ, se sont repentis de leur mauvaise vie pour se laisser transformer par Dieu, et ont décidé de le laisser agir en eux spirituellement, portent du fruit. Un fruit digne de la semence divine qui est en eux. C'est pour cela que Dieu nous a choisis: "Mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure..." (Jean 15:16). C'est à cela qu'on les reconnaîtra. 

 

S'il y a une chose qui caractérise bien notre Père céleste, c'est sa patience. Lui qui est Dieu nous supporte tellement que nous n'y comprenons plus rien. Il y a des situations où nous voulons voir la justice (notre justice) triompher par notre élévation et l'abaissement de nos adversaires. Mais Dieu n'y fait rien. Il y a des moments où nous méritons mille fois de périr à cause de nos fautes. Là encore Dieu ne fait rien.

 

Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également.

 

Il y a un temps pour chaque chose. Il y a un temps où la patience du Seigneur va buter sur la nécessité du renouvellement de toute la création selon un plan que lui-même a établi. Ce sera certainement à contre-coeur, mais il y a ce fameux jugement et il faudra bien se séparer de tout ce qui est du diable. Faudrait surtout pas être dans le paquet qui sera jeté très loin de Dieu et de la félicité, dans l'étang de feu, ce lieu de tourments éternels réservé à Satan, à ses anges (démons) et à ceux qu'ils auront persuadé de rester loin de Dieu.

 

Seigneur, laisse-le encore cette année.

 

Tu ne le sais peut-être pas, mais il y a quelqu'un qui prie pour que Dieu te donne encore le temps de régulariser ta situation. Fais gaffe !

 

 

 

 

Mes voeux, les meilleurs pour 2013 !

Lire

 

 

 

 

 



31/12/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 181 autres membres