A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 256: Quel gâchis !

 

Texte lu

 

Juges 16:23-31

  

Or les princes des Philistins s’assemblèrent pour offrir un grand sacrifice à Dagon, leur dieu, et pour se réjouir. Ils disaient : Notre dieu a livré entre nos mains Samson, notre ennemi. Et quand le peuple le vit, ils célébrèrent leur dieu, en disant : Notre dieu a livré entre nos mains notre ennemi, celui qui ravageait notre pays, et qui multipliait nos morts. Dans la joie de leur cœur, ils dirent: Qu’on appelle Samson, et qu’il nous divertisse ! Ils firent sortir Samson de la prison, et il joua devant eux. Ils le placèrent entre les colonnes. Et Samson dit au jeune homme qui le tenait par la main : Laisse-moi, afin que je puisse toucher les colonnes sur lesquelles repose la maison et m’appuyer contre elles. La maison était remplie d’hommes et de femmes ; tous les princes des Philistins étaient là, et il y avait sur le toit environ trois mille personnes, hommes et femmes, qui regardaient Samson jouer. Alors Samson invoqua l’Eternel, et dit : Seigneur Eternel ! souviens-toi de moi, je te prie ; ô Dieu ! donne-moi de la force seulement cette fois, et que d’un seul coup je tire vengeance des Philistins pour mes deux yeux ! Et Samson embrassa les deux colonnes du milieu sur lesquelles reposait la maison, et il s’appuya contre elles ; l’une était à sa droite, et l’autre à sa gauche. Samson dit : Que je meure avec les Philistins ! Il se pencha fortement, et la maison tomba sur les princes et sur tout le peuple qui y était. Ceux qu’il fit périr à sa mort furent plus nombreux que ceux qu’il avait tués pendant sa vie. Ses frères et toute la maison de son père descendirent, et l’emportèrent. Lorsqu’ils furent remontés, ils l’enterrèrent entre Tsorea et Eschthaol dans le sépulcre de Manoach, son père. Il avait été juge en Israël pendant vingt ans.

 

 

 

Enseignement

 

Samson, c'est cet homme israélite dont la naissance était arrivée comme un don de Dieu, car sa mère était stérile. L'ange envoyé par le Seigneur avait demandé que ses cheveux ne soient jamais coupés, ce qui lui permettrait de conserver son don, une force surhumaine qu'il utilisait pour infliger de lourdes défaites aux Philistins, ennemis de son peuple. Dieu l'avait suscité à dessein à une période où Israël avait besoin d'un sauveur leader (on parlait de Juge à cette époque) face à ses adversaires.

Malheureusement, Samson avait une faiblesse: il aimait un peu trop les femmes, ce qui le poussait parfois à être imprudent. C'est d'ailleurs l'une d'entre elles qui réussit à lui soutirer le secret de sa force et à le livrer à ses ennemis après avoir coupé ses cheveux. Samson se retrouve donc en prison, sans force, les deux yeux crevés et désespéré.

Après un certain temps, ses cheveux recommencent à pousser. Il est évidemment le premier à en prendre conscience et ne manque pas de réfléchir à un plan pour user de l'effet de surprise. Son plan est simple: frapper d'un grand coup les philistins, en faisant tomber un grand nombre d'entre eux et... mourir.

 

C'est à ce niveau que je ne comprends plus ce héros. Son plan me semble bien limité en terme d'impact réel. Oui, il va tuer environ trois mille personnes importantes parmi ses ennemis, et après? Il sera vengé, mais est-ce vraiment bénéfique pour ce peuple pour lequel Dieu l'a établi juge? Je ne pense pas. Les philistins risquent même plutôt de se venger à leur tour sur un peuple sans défense. Ne fallait-il pas plutôt préparer un petit plan pour s'évader et aller réorganiser ses frères en vue de la résistance?

 

Plus j'y réfléchis, plus je comprends que ce dernier acte était simplement un acte de désespoir venant d'une personne qui ne voulait plus vivre. Cet état d'esprit devait être dû en grande partie au fait qu'il était désormais aveugle. Il est vrai que son handicap visuel était un grand obstacle à toute entreprise, mais tant qu'il vivait il avait certainement le temps de s'accommoder et de trouver par la grâce de Dieu une voie de sortie.

 

Il est important de ne pas se laisser gagner par le désespoir, quelle que soit la situation. Toute la Bible nous encourage plutôt à garder confiance en Dieu et à prier. Si tu désespères, tu risques de prendre des décisions qui après ne seront bénéfiques ni pour toi, ni pour les autres. Ce serait un vrai gâchis.

 

 

 

 

 



09/09/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 189 autres membres