A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 44: La restitution, phase ultime de la confession

Texte lu

 

Nombres 5:5-8

  

L'Eternel parla à Moïse, et dit: Parle aux enfants d'Israël: Lorsqu'un homme ou une femme péchera contre  son prochain en commettant une infidélité à l'égard de l'Eternel, et  qu'il se rendra ainsi coupable, il confessera son péché, et il restituera dans son entier l'objet mal  acquis, en y ajoutant un cinquième; il le remettra à celui envers qui  il s'est rendu coupable. S'il n'y a personne qui ait droit à la restitution de l'objet mal acquis,  cet objet revient à l'Eternel, au sacrificateur, outre le bélier expiatoire  avec lequel on fera l'expiation pour le coupable.

 

 

 

Enseignement

 

Voici une règle établie par le Seigneur et qui me semble très intéressante. Combien d'entre nous y songent même? De quoi s'agit-il?


C'est le cas de la personne qui commet un acte mauvais envers son frère (vol, détournement, escroquerie, toute tromperie qui dépouille l'un au bénéfice de l'autre, etc). Le coupable pèche à deux niveaux: envers son semblable et envers le Seigneur. Pour cette raison, la réparation aussi devra se faire à deux niveaux. Le coupable doit d'abord confesser son péché (devant Dieu et devant les hommes), ensuite il doit restituer  ce qui fait l'objet de son péché en y ajoutant le cinquième (une espèce d'amende).


Nous devons comprendre ici que la confession ne suffit pas lorsqu'il s'agit de péchés apportant des préjudices aux autres. Il faut réparer, restituer.


Demander pardon à un frère pour le mal que nous lui aurions causé ne suffit pas. Il faut, autant que la nature de la faute le permet, réparer le préjudice afin de compléter les regrets. Veillons à cela avec le maximum de soin.







 


 

 



26/07/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 192 autres membres