A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 72: Parle, car ton serviteur écoute

 

Texte lu

 

1 Samuel 3:1-14

  

Le jeune Samuel était au service de l'Eternel devant Eli. La parole de l'Eternel était rare en ce temps-là, les visions n'étaient pas fréquentes. En ce même temps, Eli, qui commençait à avoir les yeux troubles et ne pouvait plus voir, était couché à sa place, la lampe de Dieu n'était pas encore éteinte, et Samuel était couché dans le temple de l'Eternel, où était l'arche de Dieu. Alors l'Eternel appela Samuel. Il répondit : Me voici ! Et il courut vers Eli, et dit : Me voici, car tu m'as appelé. Eli répondit : Je n'ai point appelé ; retourne te coucher. Et il alla se coucher. L'Eternel appela de nouveau Samuel. Et Samuel se leva, alla vers Eli, et dit : Me voici, car tu m'as appelé. Eli répondit : Je n'ai point appelé, mon fils, retourne te coucher. Samuel ne connaissait pas encore l'Eternel, et la parole de l'Eternel ne lui avait pas encore été révélée. L'Eternel appela de nouveau Samuel, pour la troisième fois. Et Samuel se leva, alla vers Eli, et dit : Me voici, car tu m'as appelé. Eli comprit que c'était l'Eternel qui appelait l'enfant, et il dit à Samuel : Va, couche-toi ; et si l'on t'appelle, tu diras : Parle, Eternel, car ton serviteur écoute. Et Samuel alla se coucher à sa place. L'Eternel vint et se présenta, et il appela comme les autres fois : Samuel, Samuel ! Et Samuel répondit : Parle, car ton serviteur écoute.  Alors l'Eternel dit à Samuel : Voici, je vais faire en Israël une chose qui étourdira les oreilles de quiconque l'entendra. En ce jour j'accomplirai sur Eli tout ce que j'ai prononcé contre sa maison ; je commencerai et j'achèverai. Je lui ai déclaré que je veux punir sa maison à perpétuité, à cause du crime dont il a connaissance, et par lequel ses fils se sont rendus méprisables, sans qu'il les ait réprimés. C'est pourquoi je jure à la maison d'Eli que jamais le crime de la maison d'Eli ne sera expié, ni par des sacrifices ni par des offrandes.

 

 

 

Enseignement

 

Ce texte est une illustration de l'écoute de Dieu. Celle-ci n'est pas aussi évidente qu'on a souvent tendance à le croire.

 

Il faut apprendre à écouter Dieu. C'est une école. Il dit dans Jean 10:27 " Mes brebis entendent ma voix ; je les connais, et elles me suivent."

 

Il faut donc au préalable être une de ses brebis. L'écoute de Dieu n'est envisageable que pour ceux qui lui appartiennent, ceux qui vivent pour lui avec lui.

 

Ensuite, il faut avoir la disposition de corps et d'esprit, la disponibilité, et l'attention pour discerner. Le monde dans lequel nous vivons aujourd'hui va à une grande vitesse. En plus on nous apprend qu'il est possible de faire mille choses au même moment, ce qui nous rend plus dispersés et moins aptes à écouter Dieu. Il faut donc se battre pour conserver l'attention nécessaire.

 

Lorsque le Seigneur décide de faire quelque chose qui touche à notre vie ou celle de ceux qui nous sont proches, il le fait savoir, tel qu'il le dit dans Amos 3:7 ("Car le Seigneur, l'Eternel, ne fait rien Sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes"). Nous devons donc rester dans des conditions d'écoute pour recevoir ses paroles.

 

Beaucoup de personnes ne comprennent pas pourquoi le Seigneur condamne Eli pour les fautes de ses enfants. Selon ma compréhension, Eli est condamné parce qu'il n'a rien fait pour mettre fin à l'avilissement de ses fils. Il n'a accompli ni son devoir de père, ni son devoir de sacrificateur.

 

 

 

 

 



31/10/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 182 autres membres