A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 107: Ne te venge pas toi-même, Dieu a un plan

Texte lu

 

Genèse 45:1-8

  

Joseph ne pouvait plus se contenir devant tous ceux qui l'entouraient. Il s'écria : Faites sortir tout le monde. Et il ne resta personne avec Joseph, quand il se fit connaître à ses frères. Il éleva la voix, en pleurant. Les Egyptiens l'entendirent, et la maison de Pharaon l'entendit. Joseph dit à ses frères : Je suis Joseph ! Mon père vit-il encore ? Mais ses frères ne purent lui répondre, car ils étaient troublés en sa présence. Joseph dit à ses frères : Approchez-vous de moi. Et ils s'approchèrent. Il dit : Je suis Joseph, votre frère, que vous avez vendu pour être mené en Egypte. Maintenant, ne vous affligez pas, et ne soyez pas fâchés de m'avoir vendu pour être conduit ici, car c'est pour vous sauver la vie que Dieu m'a envoyé devant vous. Voilà deux ans que la famine est dans le pays ; et pendant cinq années encore, il n'y aura ni labour, ni moisson. Dieu m'a envoyé devant vous pour vous faire subsister dans le pays, et pour vous faire vivre par une grande délivrance. Ce n'est donc pas vous qui m'avez envoyé ici, mais c'est Dieu ; il m'a établi père de Pharaon, maître de toute sa maison, et gouverneur de tout le pays d'Egypte.

 

 

 

Enseignement

 

La dernière méditation (Méditation 106) nous a permis de comprendre que nous ne devions pas nous venger, essentiellement parce que Dieu ne veut pas que nous soyons dominés par le mal. Aujourd'hui nous commençons à réfléchir sur l'attitude de Joseph, fils de Jacob.

 

Joseph a été vendu par ses frères jaloux des songes de gloire que Dieu lui faisait voir, ainsi que de la préférence que son père manifestait pour lui. Ils le vendirent à des marchands qui le revendirent comme esclave à un officier Égyptien. Il connut l'esclavage, la prison, et finalement les honneurs de la cour du roi d'Égypte. En effet, partout où il allait, Dieu le bénissait et montrait qu'il l'agréait. L'explication des songes du Pharaon et la prédiction de la grande  abondance et de la grande famine lui valut d'être nommé intendant des biens d'Égypte. La famine ayant atteint ses parents, ses frères viennent en Égypte chercher des provisions. Dès le départ il les reconnaît sans le faire savoir. Dans notre texte de ce jour il se dévoile à ceux qui l'ont vendu. (L'histoire de Joseph est contenue dans Genèse 37 à 50).

 

" Maintenant, ne vous affligez pas, et ne soyez pas fâchés de m'avoir vendu pour être conduit ici, car c'est pour vous sauver la vie que Dieu m'a envoyé devant vous "

 

 

Quelle déclaration ! Joseph a une compréhension hautement spirituelle de l'acte odieux et méchant posé par ses frères. Cette compréhension lui permet de leur pardonner aisément. Dieu l'a en effet envoyé en Égypte, non seulement pour les sauver, mais aussi pour sauver toute la région. C'était ça le plan de Dieu et l'accomplissement des songes que le Seigneur lui montrait quand il vivait avec les siens.

 

Tout ce qui se passe sur cette terre est permis ou non par Dieu dans un but bien précis. Les actes des hommes viennent souvent accomplir un plan que Dieu a établi à l'avance. Il est donc mieux placé pour savoir comment et dans conditions rendre à chacun selon ses œuvres. Ce n'est pas à nous de le faire.

 

Imitons Joseph. Discernons le plan de Dieu derrière chaque offense, chaque souffrance que les autres nous infligent, et laissons au Seigneur le soin de nous venger et de s'occuper du sort de nos adversaires.

 

 

 



06/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 184 autres membres