A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 134: Ce que tu abandonnes pour Christ, oublie-le


Texte lu

 

 

Matthieu 8:18-22

  

Jésus, voyant une grande foule autour de lui, donna l'ordre de passer à l'autre bord. Un scribe s'approcha, et lui dit : Maître, je te suivrai partout où tu iras. Jésus lui répondit : Les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l'homme n'a pas où reposer sa tête. Un autre, d'entre les disciples, lui dit : Seigneur, permets-moi d'aller d'abord ensevelir mon père. Mais Jésus lui répondit : Suis-moi, et laisse les morts ensevelir leurs morts.

 

 

 

Enseignement

 

Ceux qui veulent suivre Christ le Seigneur doivent payer un prix important.

 

Tout d'abord, il faut bien comprendre que le Seigneur n'a pas de demeure permanente sur cette terre. Il est pèlerin. Celui qui le suit doit donc se préparer à passer des nuits dans des endroits divers et très souvent inconfortables. Le luxe n'est pas possible dans une telle aventure. Les richesses ne pouvant être transportées, sont laissées à la jouissance des autres. L'itinéraire même est inconnu. On suit simplement.

 

Il est ensuite nécessaire que l'on ne regarde pas en arrière. Rappelez-vous la femme de Lot! (Genèse 19:17,26). Regarder en arrière implique les regrets, la nostalgie, toutes choses très néfastes pour la foi. Considérez que ce vous avez laissé ne vous appartient plus.

 

Il est bon de bien mesurer le prix avant de s'engager. Il est énorme, mais ça vaut la peine de le payer.

 

 



09/06/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 177 autres membres