A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 158: Le sang de Christ, un sceau pour l'éternité

 

Texte lu

 

Apocalypse 7:13-14; 12:11

Romains 8:1, 33-34

Exode 12:12-13

Lévitique 17:11

  

Et l'un des vieillards prit la parole et me dit : Ceux qui sont revêtus de robes blanches, qui sont-ils, et d'où sont-ils venus ? Je lui dis : Mon seigneur, tu le sais. Et il me dit : Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation ; ils ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l'agneau.

Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort.

Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ.

Qui accusera les élus de Dieu ? C'est Dieu qui justifie ! Qui les condamnera ? Christ est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous !

Cette nuit-là, je passerai dans le pays d'Égypte, et je frapperai tous les premiers-nés du pays d'Égypte, depuis les hommes jusqu'aux animaux, et j'exercerai des jugements contre tous les dieux de l'Égypte. Je suis l'Eternel. Le sang vous servira de signe sur les maisons où vous serez ; je verrai le sang, et je passerai par-dessus vous, et il n'y aura point de plaie qui vous détruise, quand je frapperai le pays d'Égypte.

Car l'âme de la chair est dans le sang. Je vous l'ai donné sur l'autel, afin qu'il servît d'expiation pour vos âmes, car c'est par l'âme que le sang fait l'expiation.

 

 

 

Enseignement

 

Le sang a toujours eu une place capitale dans la relation entre Dieu et les hommes.

 

En effet, cette relation se nourrissait de sacrifices d'animaux selon les recommandations de l'Éternel dans l'Ancien Testament. Pour s'approcher de Dieu et être agréé, il fallait sacrifier, il fallait que le sang coule. C'est peut-être une des raisons pour lesquelles l'offrande d'Abel plût mieux à Dieu que celle de Caïn (Genèse 4:1-5).

 

Jésus, en donnant sa vie, a offert le sacrifice suprême. Son sang accomplit définitivement tout ce que celui des animaux ne pouvait réaliser que partiellement, car c'est le sang pur d'un juste qui est donné à justice pour les pécheurs.

 

Dieu, ayant agréé ce sacrifice, nous, qui croyons en Lui et l'avons accepté dans nos cœurs, en tirons tous les bénéfices, et Dieu ne se rétractera jamais de cela. Nous avons la marque de son sang en nous, par l'Esprit. Notre salut en Christ et tous les avantages liés à cela, notre héritage éternel, ne souffrent d'aucune contestation. Nous avons une garantie pour l'éternité. Alors... contents?

 

 

 

 

Gloire à Jésus, l'Agneau immolé !

 

 

 









29/08/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres