A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 175: Ce combat n'est pas le tien ! (si tu veux)_ 5

Texte lu

 

2 Rois 18:17-37; 19:1-37 (Extraits)

  

Le roi d'Assyrie envoya de Lakis à Jérusalem, vers le roi Ezéchias, Tharthan, Rab-Saris et Rabschaké avec une puissante armée. Ils montèrent, et ils arrivèrent à Jérusalem. Lorsqu'ils furent montés et arrivés, ils s'arrêtèrent à l'aqueduc de l'étang supérieur, sur le chemin du champ du foulon. Ils appelèrent le roi ; et Eliakim, fils de Hilkija, chef de la maison du roi, se rendit auprès d'eux, avec Schebna, le secrétaire, et Joach, fils d'Asaph, l'archiviste. Rabschaké leur dit : Dites à Ezéchias : Ainsi parle le grand roi, le roi d'Assyrie : Quelle est cette confiance, sur laquelle tu t'appuies ? Tu as dit : Il faut pour la guerre de la prudence et de la force. Mais ce ne sont que des paroles en l'air. En qui donc as-tu placé ta confiance, pour t'être révolté contre moi ? ...

Alors Rabschaké, s'étant avancé, cria à haute voix en langue judaïque, et dit : Ecoutez la parole du grand roi, du roi d'Assyrie ! Ainsi parle le roi : Qu'Ezéchias ne vous abuse point, car il ne pourra vous délivrer de ma main. Qu'Ezéchias ne vous amène point à vous confier en l'Eternel, en disant : L'Eternel nous délivrera, et cette ville ne sera pas livrée entre les mains du roi d'Assyrie... N'écoutez donc point Ezéchias ; car il pourrait vous séduire en disant : L'Eternel nous délivrera. Les dieux des nations ont-ils délivré chacun son pays de la main du roi d'Assyrie ?...

Lorsque le roi Ezéchias eut entendu cela, il déchira ses vêtements, se couvrit d'un sac, et alla dans la maison de l'Eternel. Il envoya Eliakim, chef de la maison du roi, Schebna, le secrétaire, et les plus anciens des sacrificateurs, couverts de sacs, vers Esaïe, le prophète, fils d'Amots. Et ils lui dirent : Ainsi parle Ezéchias : Ce jour est un jour d'angoisse, de châtiment et d'opprobre ; car les enfants sont près de sortir du sein maternel, et il n'y a point de force pour l'enfantement...

Et Esaïe leur dit : Voici ce que vous direz à votre maître : Ainsi parle l'Eternel: Ne t'effraie point des paroles que tu as entendues et par lesquelles m'ont outragé les serviteurs du roi d'Assyrie. Je vais mettre en lui un esprit tel que, sur une nouvelle qu'il recevra, il retournera dans son pays ; et je le ferai tomber par l'épée dans son pays...

Et le roi d'Assyrie envoya de nouveau des messagers à Ezéchias, en disant: Vous parlerez ainsi à Ezéchias, roi de Juda : Que ton Dieu, auquel tu te confies, ne t'abuse point en disant : Jérusalem ne sera pas livrée entre les mains du roi d'Assyrie. Voici, tu as appris ce qu'ont fait les rois d'Assyrie à tous les pays, et comment ils les ont détruits ; et toi, tu serais délivré ! Les dieux des nations que mes pères ont détruites les ont-ils délivrées, Gozan, Charan, Retseph, et les fils d'Eden qui sont à Telassar ?...

Ezéchias prit la lettre de la main des messagers, et la lut. Puis il monta à la maison de l'Eternel, et la déploya devant l'Eternel...

Cette nuit-là, l'ange de l'Eternel sortit, et frappa dans le camp des Assyriens cent quatre-vingt-cinq mille hommes. Et quand on se leva le matin, voici, c'étaient tous des corps morts. Alors Sanchérib, roi d'Assyrie, leva son camp, partit et s'en retourna ; et il resta à Ninive. Or, comme il était prosterné dans la maison de Nisroc, son dieu, Adrammélec et Scharetser, ses fils, le frappèrent avec l'épée, et s'enfuirent au pays d'Ararat. Et Esar-Haddon, son fils, régna à sa place.

 

 

 

 

 

Enseignement

 

Nous arrivons aujourd'hui au terme de la Série sur les combats de l'Éternel en faveur de ceux qui mettent leur confiance en lui. Je ne veux pas dire que les cinq récits que nous avons pu apprécier ces derniers temps sont les seuls cas en rapport avec ce thème. Non! Il y en a encore d'autres. La Bible en regorge d'une manière ou d'une autre. D'ailleurs, le thème principal de la Parole Dieu n'est-ce pas que les hommes étant pécheurs et condamnés Jésus est venu à leur secours, portant leur opprobre, s'appropriant leur condamnation, afin de leur acquérir la victoire sur la mort éternelle ?

Tout ce que Dieu demande, c'est que nous mettions notre confiance en lui. C'est encore le cas dans l'histoire de ce jour.

 

A cette époque, l'Assyrie dominait les royaumes de la région. Juda (royaume séparatiste d'Israël) était sans force devant une armée si puissante. Ezéchias le roi de Juda craignait Dieu et le servait fidèlement. Il collaborait étroitement avec le prophète Esaïe, n'hésitant pas à le consulter en cas de besoin, et recevant de lui des paroles de l'Éternel.

 

"Ainsi parle l'Eternel: Ne t'effraie point des paroles que tu as entendues et par lesquelles m'ont outragé les serviteurs du roi d'Assyrie. Je vais mettre en lui un esprit tel que, sur une nouvelle qu'il recevra, il retournera dans son pays ; et je le ferai tomber par l'épée dans son pays."

 

 

Le roi de l'Assyrie ne comprenait comment Ezéchias pouvait rester confiant et ferme face à une armée aussi imposante, au palmarès aussi riche, que la sienne. Il était perplexe, et il hésitait. Tout en maintenant le siège, il sondait l'assiégé, et mettait le paquet pour pousser Juda à la capitulation. Mais Ezéchias, bon roi bénéficiant de la confiance de son peuple, avait passé le mot :"Vous ne lui répondrez pas." (2 Rois 18:36) Cela rappelle une recommandation de l'Éternel à son peuple lorsqu'il avait décidé de le délivrer de l'esclavage en Egypte :"L'Eternel combattra pour vous ; et vous, gardez le silence." (Exode 14:14).

 

Quand vous lisez cette histoire dans son entièreté, vous constatez que le Seigneur s'est approprié ce combat. Toutes les paroles dites par le roi d'Assyrie et ses hommes ont été prises par l'Éternel comme attaque personnelle, une atteinte à son statut, un mépris de sa puissance. Ézéchias pouvait dormir tranquille. Ben quoi ! Vous avez un combat à livrer, vous n'avez pas la capacité de vaincre votre adversaire. Quelqu'un de fort, votre héros, vient combattre pour vous en déclarant qu'il a des comptes personnels à régler avec votre ennemi... Que faites-vous ?

 

Bien. Ce qui devait arriver arriva. La parole dite par le prophète de la part de l'Éternel ne pouvait que s'accomplir. Le roi d'Assyrie reçut effectivement une nouvelle (spirituelle) qui le poussa à retourner dans son pays, renonçant momentanément à attaquer Juda. Il y fut tué par ses deux fils, en présence de ses dieux.

 

Voilà comment Ezéchias et son peuple furent délivrés de leur adversaire sans avoir combattu, ni même daigné descendre sur le champ de bataille.

 

Mets ta confiance en l'Éternel, laisse le faire siennes tes luttes, laisse le être l'adversaire que tes ennemis affronteront, et tu verras la délivrance qu'il t'acquerra.

 

Pour finir, ce cantique traditionnel qui a bâti et encouragé de nombreuses personnes à travers les époques...

 

 

Debout Sainte Cohorte

Tiré de Youtube

 

 












27/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 192 autres membres