A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 181: Honorer, aimer, craindre...



Texte lu

 

1 Pierre 2:9-17

  

Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, vous qui autrefois n’étiez pas un peuple, et qui maintenant êtes le peuple de Dieu, vous qui n’aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu miséricorde. Bien-aimés, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs sur la terre, à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l’âme. Ayez au milieu des païens une bonne conduite, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ils remarquent vos bonnes œuvres, et glorifient Dieu, au jour où il les visitera. Soyez soumis, à cause du Seigneur, à toute autorité établie parmi les hommes, soit au roi comme souverain, soit aux gouverneurs comme envoyés par lui pour punir les malfaiteurs et pour approuver les gens de bien. Car c’est la volonté de Dieu qu’en pratiquant le bien vous réduisiez au silence les hommes ignorants et insensés, étant libres, sans faire de la liberté un voile qui couvre la méchanceté, mais agissant comme des serviteurs de Dieu. Honorez tout le monde ; aimez les frères ; craignez Dieu ; honorez le roi.

 

 

 

Enseignement

 

Encore un message pour vous qui avez pris l'option de vous donner entièrement au Seigneur. Cette fois, c'est de la part de l'apôtre Pierre.

 

Nous sommes donc des privilégiés bénéficiant de la grâce immense de Dieu. C'est un statut que nous ne méritons certainement pas. Tout nous a été accordé selon la volonté et la souveraineté de Dieu.

 

Nous sommes étrangers sur terre, et nous devons nous conduire en conséquence. Il est très mal venu, comme certains le font souvent, de nous mettre à réclamer tout ce que à quoi notre position nous donne droit, pendant que nous sommes encore dans cette chair. Au contraire, nous devons supporter quelques souffrances en attendant la gloire du royaume à venir.

 

Nous devons, par nos attitudes, actes et paroles, amener ceux qui nous entourent et qui nous observent à une bonne connaissance du Seigneur. Il ne faut pas que Son Nom soit sali à cause de nous.

 

Trois verbes résument assez bien l'ensemble des exhortations qui nous sont adressées dans ce passage:

  • Se soumettre
  • Honorer
  • Aimer


"Honorez tout le monde ; aimez les frères ; craignez Dieu ; honorez le roi."

 



17/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 192 autres membres