A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 210: Débora, "une femme" de Dieu



Texte lu

 

Juges 4:1-10, 17-22; 5:1, 24-27

  

 Les enfants d’Israël firent encore ce qui déplaît à l’Eternel, après qu’Ehud fut mort. Et l’Eternel les vendit entre les mains de Jabin, roi de Canaan, qui régnait à Hatsor. Le chef de son armée était Sisera, et habitait à Haroscheth-Goïm. Les enfants d’Israël crièrent à l’Eternel, car Jabin avait neuf cents chars de fer, et il opprimait avec violence les enfants d’Israël depuis vingt ans. Dans ce temps-là, Débora, prophétesse, femme de Lappidoth, était juge en Israël. Elle siégeait sous le palmier de Débora, entre Rama et Béthel, dans la montagne d’Ephraïm ; et les enfants d’Israël montaient vers elle pour être jugés. Elle envoya appeler Barak, fils d’Abinoam, de Kédesch-Nephthali, et elle lui dit : N’est-ce pas l’ordre qu’a donné l’Eternel, le Dieu d’Israël ? Va, dirige-toi sur le mont Thabor, et prends avec toi dix mille hommes des enfants de Nephthali et des enfants de Zabulon ; j’attirerai vers toi, au torrent de Kison, Sisera, chef de l’armée de Jabin, avec ses chars et ses troupes, et je le livrerai entre tes mains. Barak lui dit : Si tu viens avec moi, j’irai ; mais si tu ne viens pas avec moi, je n’irai pas. Elle répondit : J’irai bien avec toi ; mais tu n’auras point de gloire sur la voie où tu marches, car l’Eternel livrera Sisera entre les mains d’une femme. Et Débora se leva, et elle se rendit avec Barak à Kédesch. Barak convoqua Zabulon et Nephthali à Kédesch ; dix mille hommes marchèrent à sa suite, et Débora partit avec lui.

Sisera se réfugia à pied dans la tente de Jaël, femme de Héber, le Kénien ; car il y avait paix entre Jabin, roi de Hatsor, et la maison de Héber, le Kénien. Jaël sortit au-devant de Sisera, et lui dit : Entre, mon seigneur, entre chez moi, ne crains point. Il entra chez elle dans la tente, et elle le cacha sous une couverture. Il lui dit : Donne-moi, je te prie, un peu d’eau à boire, car j’ai soif. Elle ouvrit l’outre du lait, lui donna à boire, et le couvrit. Il lui dit encore : Tiens-toi à l’entrée de la tente, et si l’on vient t’interroger en disant : Y a-t-il ici quelqu’un ? tu répondras : Non. Jaël, femme de Héber, saisit un pieu de la tente, prit en main le marteau, s’approcha de lui doucement, et lui enfonça dans la tempe le pieu, qui pénétra en terre. Il était profondément endormi et accablé de fatigue ; et il mourut. Comme Barak poursuivait Sisera, Jaël sortit à sa rencontre et lui dit : Viens, et je te montrerai l’homme que tu cherches. Il entra chez elle, et voici, Sisera était étendu mort, le pieu dans la tempe.

 En ce jour-là, Débora chanta ce cantique, avec Barak, fils d’Abinoam:... Bénie soit entre les femmes Jaël, Femme de Héber, le Kénien ! Bénie soit-elle entre les femmes qui habitent sous les tentes ! Il demanda de l’eau, elle a donné du lait, Dans la coupe d’honneur elle a présenté de la crème. D’une main elle a saisi le pieu, Et de sa droite le marteau des travailleurs ; Elle a frappé Sisera, lui a fendu la tête, Fracassé et transpercé la tempe. Aux pieds de Jaël il s’est affaissé, il est tombé, il s’est couché ; A ses pieds il s’est affaissé, il est tombé ; Là où il s’est affaissé, là il est tombé sans vie.

 

 

 

Enseignement

 

Beaucoup de personnes pensent que la Bible est une espèce de livre qui fait l’apologie de la misogynie, ou qui travaille à rabaisser la femme. Il est vrai que la place de la femme selon la Parole de Dieu est derrière l'homme. Elle est même appelée "sexe faible". Il y a des passages bibliques qui demandent expressément que la femme ne prenne pas la parole devant les hommes. Mais, il n'est écrit nulle part que Dieu ne peut pas utiliser une femme pour accomplir des actes merveilleux pour toute une nation.

 

Aujourd'hui nous parlons de Débora. Il n'est fait mention d'elle que dans les chapitres 4 et 5 du livre des Juges. Les juges sont ceux qui avaient un pouvoir et une approbation pratique de la part de Dieu pour diriger le peuple après la mort de Josué et avant l'arrivée de Samuel, une période d'environ 400 ans. A ce moment il n'y avait aucune organisation institutionnelle. Chacun faisait ce qui semblait bon à ses yeux. Le Seigneur maintenait son peuple dans la crainte de son nom en le livrant de temps à autres à l'ennemi lorsque l'anarchie et  la décadence s'installaient, puis en suscitant une personne, un juge, pour le délivrer. Il y a eu ainsi au fil du temps douze héros, dont Débora, la seule femme.

 

Débora était d'abord prophétesse. Elle communiquait donc directement avec Dieu. C'était une chose assez exceptionnelle à cette époque. Mais le Seigneur l'avait choisie et tous les hommes pouvaient jaser, ça ne devait rien changer. Malgré cela, elle connaissait son environnement. Elle était consciente du fait que sa place parmi les hommes était particulière. Elle ne tenait pas à en profiter pour prendre le pouvoir ou rabaisser la gent masculine, au contraire, on a l’impression qu'elle voulait que les choses restent ainsi. C'est pour cela qu'à l'invitation de Barak, elle fait une mise en garde: "J’irai bien avec toi ; mais tu n’auras point de gloire sur la voie où tu marches, car l’Eternel livrera Sisera entre les mains d’une femme".

C'est l'honneur et la gloire d'un chef de guerre, après avoir vaillamment combattu, de mettre fin à la vie du chef adverse. Dans le cas présent, Barak allait combattre, mais le chef adverse serait tué par une autre personne, et surtout... un femme !

Jaïr la femme, chez elle à s'occuper de sa maison,  saisit l'opportunité qui lui est offerte de marquer l'histoire. Son nom est même un des sujets majeurs du cantique de Débora, là où on devait chanter Barak.

 

Que peut-on, ou que doit-on réellement tirer comme leçon de cette histoire? C'est à chacun de nous de conclure. Pour ma part je note trois choses:

 

1° Le sexe n'est pas une limite pour Dieu dans l'accomplissement de ses desseins

2° Quand l'homme fuit ses responsabilités, la femme prend le dessus

3° Une vraie femme agréée par Dieu n'a pas besoin de lutter pour se faire admettre, cela vient tout seul

 

Que le Seigneur vous garde !

 

 

 

 



08/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 184 autres membres