A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 248: Holocauste agréable à l'Eternel



Texte lu

 

Lévitique 1:1-17

  

L’Eternel appela Moïse ; de la tente d’assignation, il lui parla et dit: Parle aux enfants d’Israël, et dis-leur : Lorsque quelqu’un d’entre vous fera une offrande à l’Eternel, il offrira du bétail, du gros ou du menu bétail.

Si son offrande est un holocauste de gros bétail, il offrira un mâle sans défaut ; il l’offrira à l’entrée de la tente d’assignation, devant l’Eternel, pour obtenir sa faveur. Il posera sa main sur la tête de l’holocauste, qui sera agréé de l’Eternel, pour lui servir d’expiation. Il égorgera le veau devant l’Eternel ; et les sacrificateurs, fils d’Aaron, offriront le sang, et le répandront tout autour sur l’autel qui est à l’entrée de la tente d’assignation. Il dépouillera l’holocauste, et le coupera par morceaux. Les fils du sacrificateur Aaron mettront du feu sur l’autel, et arrangeront du bois sur le feu. Les sacrificateurs, fils d’Aaron, poseront les morceaux, la tête et la graisse, sur le bois mis au feu sur l’autel. Il lavera avec de l’eau les entrailles et les jambes ; et le sacrificateur brûlera le tout sur l’autel. C’est un holocauste, un sacrifice consumé par le feu, d’une agréable odeur à l’Eternel.

Si son offrande est un holocauste de menu bétail, d’agneaux ou de chèvres, il offrira un mâle sans défaut. Il l’égorgera au côté septentrional de l’autel, devant l’Eternel ; et les sacrificateurs, fils d’Aaron, en répandront le sang sur l’autel tout autour. Il le coupera par morceaux ; et le sacrificateur les posera, avec la tête et la graisse, sur le bois mis au feu sur l’autel. Il lavera avec de l’eau les entrailles et les jambes ; et le sacrificateur sacrifiera le tout, et le brûlera sur l’autel. C’est un holocauste, un sacrifice consumé par le feu, d’une agréable odeur à l’Eternel.

Si son offrande à l’Eternel est un holocauste d’oiseaux, il offrira des tourterelles ou de jeunes pigeons. Le sacrificateur sacrifiera l’oiseau sur l’autel ; il lui ouvrira la tête avec l’ongle, et la brûlera sur l’autel, et il exprimera le sang contre un côté de l’autel. Il ôtera le jabot avec ses plumes, et le jettera près de l’autel, vers l’orient, dans le lieu où l’on met les cendres. Il déchirera les ailes, sans les détacher ; et le sacrificateur brûlera l’oiseau sur l’autel, sur le bois mis au feu. C’est un holocauste, un sacrifice consumé par le feu, d’une agréable odeur à l’Eternel.

 

 

 

Enseignement

 

"C’est un holocauste, un sacrifice consumé par le feu, d’une agréable odeur à l’Eternel." (V.9, 13, 17)

 

Cette phrase revient à trois reprises dans notre passage, et ce pour les trois catégories de sacrifices (holocaustes) offerts à l'Eternel.

 

Notre Dieu est juste et bon. Il nous considère, non pas en fonction de ce que nous lui apportons, mais selon l'état d'esprit qui nous anime lorsque nous venons vers lui.

 

Le Seigneur attend de chacun de nous une offrande, un sacrifice, une action de grâces. Il y a des gens qui, dès lors qu'on parle de ça, ne se sentent pas concernés, soi-disant parce qu'ils n'ont rien. C'est une erreur. Dans notre texte, le Seigneur prend soin de faire une répartition selon la catégorie sociale. Il y a ceux qui sont riches; à ceux là Dieu demande un sacrifice de gros bétail. A la classe moyenne, il demande du menu bétail. Des pauvres il attend juste des oiseaux. Il en est de même pour nous aujourd'hui: chacun offre selon ses moyens.

 

Dans tous les cas, si les dispositions du coeur sont bonnes, quelque soit le don, le sacrifice, on bénéficie du même: "C’est un holocauste, un sacrifice consumé par le feu, d’une agréable odeur à l’Eternel." N'hésite donc pas, vas-y, donne ce que tu as et prends ta bénédiction spirituelle !

 

 



18/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 189 autres membres