A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 234: Allez! dis gloire à Dieu, laisse-toi dépouiller!



Texte lu

 

1 Corinthiens 6:1-8

  

Quelqu’un de vous, lorsqu’il a un différend avec un autre, ose-t-il plaider devant les injustes, et non devant les saints ? Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde ? Et si c’est par vous que le monde est jugé, êtes-vous indignes de rendre les moindres jugements ? Ne savez-vous pas que nous jugerons les anges ? Et nous ne jugerions pas, à plus forte raison, les choses de cette vie ? Quand donc vous avez des différends pour les choses de cette vie, ce sont des gens dont l’Eglise ne fait aucun cas que vous prenez pour juges ! Je le dis à votre honte. Ainsi il n’y a parmi vous pas un seul homme sage qui puisse prononcer entre ses frères. Mais un frère plaide contre un frère, et cela devant des infidèles ! C’est déjà certes un défaut chez vous que d’avoir des procès les uns avec les autres. Pourquoi ne souffrez-vous pas plutôt quelque injustice ? Pourquoi ne vous laissez-vous pas plutôt dépouiller ? Mais c’est vous qui commettez l’injustice et qui dépouillez, et c’est envers des frères que vous agissez de la sorte !

 

 

 

Enseignement

 

Bon, ce texte est très clair. Je n'ai vraiment pas besoin de le commenter. Les enseignements qui y sont contenus ressortent d'eux-mêmes naturellement, n'est-ce pas?

Mais comme nous connaissons le piège de satan logé dans notre chair, exploitant notre manque de volonté pour nous empêcher de voir les recommandations les plus claires, je vais mettre une couche en relevant une ou deux choses essentielles.

 

Tout ce qui est dit ici concerne le chrétien, l'enfant de Dieu, celui-là qui, ayant confessé que Jésus-Christ est Seigneur et Sauveur, s'est repenti de sa mauvaise vie pour se laisser désormais conduire par l'Esprit du Seigneur et la parole de Dieu.

 

Si tu as un problème avec ton frère dans la foi, ne le traîne pas devant les tribunaux. Gérez cela entre frères.

 

C'est d'ailleurs la même procédure que Jésus recommande en Matthieu 18:15-17

"Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. Mais, s’il ne t’écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l’affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins. S’il refuse de les écouter, dis-le à l’Eglise ; et s’il refuse aussi d’écouter l’Eglise, qu’il soit pour toi comme un païen et un publicain."

Avant d'arriver à l'étape où il est païen, tu dois user de toute la procédure fraternelle.

 

 

Plutôt que d'avoir un procès contre un frère, accepte de te laisser dépouiller !

 

Là encore c'est une recommandation donnée par Jésus en Matthieu 5:38-42

"Vous avez appris qu’il a été dit : œil pour œil, et dent pour dent. Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre. Si quelqu’un veut plaider contre toi, et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau. Si quelqu’un te force à faire un mille, fais-en deux avec lui. Donne à celui qui te demande, et ne te détourne pas de celui qui veut emprunter de toi."
J'aime bien la dernière phrase "Donne à celui qui te demande, et ne te détourne pas de celui qui veut emprunter de toi."

 

Dans un monde où les valeurs tendent à disparaître au profit des penchants naturels, la recherche du pouvoir, de la puissance, de la gloire, le "montrer que moi je...", nous devons remonter le courant, retourner à la source afin que Dieu soit réellement glorifié et que nos coeurs demeurent purs. Evitons d'attirer l'opprobre sur le beau nom du Seigneur en nous disputant et en nous faisant des procès devant les païens. Montrons le vrai visage de Dieu en supportant même des injustices pour que sa Bonne Nouvelle n'ait aucune entrave et que les coeurs disposés à le recevoir ne soient pas bloqués à cause de nous.

 

 



10/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 184 autres membres