A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 259: Découragé ? Attends, ce n'est pas fini...

 

Texte lu

 

Esaïe 49:1-6

  

Iles, écoutez-moi ! Peuples lointains, soyez attentifs ! L’Eternel m’a appelé dès ma naissance, Il m’a nommé dès ma sortie des entrailles maternelles. Il a rendu ma bouche semblable à un glaive tranchant, Il m’a couvert de l’ombre de sa main ; Il a fait de moi une flèche aiguë, Il m’a caché dans son carquois. Et il m’a dit : Tu es mon serviteur, Israël en qui je me glorifierai. Et moi j’ai dit : C’est en vain que j’ai travaillé, C’est pour le vide et le néant que j’ai consumé ma force ; Mais mon droit est auprès de l’Eternel, Et ma récompense auprès de mon Dieu. Maintenant, l’Eternel parle, Lui qui m’a formé dès ma naissance Pour être son serviteur, Pour ramener à lui Jacob, Et Israël encore dispersé ; Car je suis honoré aux yeux de l’Eternel, Et mon Dieu est ma force. Il dit : C’est peu que tu sois mon serviteur Pour relever les tribus de Jacob Et pour ramener les restes d’Israël : Je t’établis pour être la lumière des nations, Pour porter mon salut jusqu’aux extrémités de la terre.

 

 

 

Enseignement

 

Esaïe est un des plus grands prophètes utilisés par Dieu pour parler à son peuple. C'est donc un des serviteurs les plus importants dont la Bible nous parle.

 

Si le choix de Dieu porté sur cet homme pour être à son service est un honneur, la mission qui lui est confiée n'est pas du tout aisée. Annoncer, dans une période difficile, les jugements du Seigneur contre ceux qui font le mal relève quasiment du suicide. Mais quand bien même le prophète ne ferait aucun de cas sa propre vie, ce qui décourage, c'est de se rendre compte que les avertissements, les exhortations, les menaces, tout ce qui est fait pour que les gens changent, ne semblent porter aucun fruit. C'est comme si personne ne faisait attention à ces paroles.

 

"Et moi j’ai dit : C’est en vain que j’ai travaillé, C’est pour le vide et le néant que j’ai consumé ma force..."

 

Ce que nous relate la Bible concernant Esaïe est vécu par tout chrétien qui décide de vivre comme tel, juste pour plaire à Dieu dans ce monde. Il est confronté aux mêmes difficultés et arrive généralement à la même déclaration, résultat du découragement face à l'endurcissement de ceux à qui on parle et pour qui on prie.

 

"... Mais mon droit est auprès de l’Eternel, Et ma récompense auprès de mon Dieu... Car je suis honoré aux yeux de l’Eternel, Et mon Dieu est ma force."

 

Le prophète est assez avisé pour se ressaisir. Il sait bien que son travail c'est de transmettre fidèlement le message reçu. Il est en peine, mais reste conscient que c'est Dieu qui gère le reste. Il sait que Celui qui l'envoie saura s'occuper de tout, car il maîtrise tout et demeure fidèle et juste pour ne pas oublier son serviteur. La confiance renaît, Esaïe peut continuer son travail, mais Dieu n'en reste pas là.

 

"C’est peu que tu sois mon serviteur Pour relever les tribus de Jacob Et pour ramener les restes d’Israël : Je t’établis pour être la lumière des nations, Pour porter mon salut jusqu’aux extrémités de la terre."

 

Qu'est-ce que nous avons en fin de compte? Un homme découragé par l'ampleur et la difficulté dans le travail à une certaine échelle qui se voit confier une charge plus grande encore ! Très intéressant, n'est-ce pas?

 

Voici donc comment ça fonctionne avec Dieu:

- Fais fidèlement ta part,

- Garde tes yeux fixés sur lui,

- Garde confiance en lui,

- Ne t'attarde pas sur les difficultés que tu rencontres dans ta mission,

- Ne garde pas ton regard sur ces difficultés, détourne-le vers le Seigneur,

 et Il fera le reste.

 

Bon courage...

 

 



30/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres