A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 260: Sois rassuré...

 

Texte lu

 

Matthieu 14:22-27

  

Aussitôt après, il obligea les disciples à monter dans la barque et à passer avant lui de l’autre côté, pendant qu’il renverrait la foule. Quand il l’eut renvoyée, il monta sur la montagne, pour prier à l’écart ; et, comme le soir était venu, il était là seul. La barque, déjà au milieu de la mer, était battue par les flots ; car le vent était contraire. A la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers eux, marchant sur la mer. Quand les disciples le virent marcher sur la mer, ils furent troublés, et dirent : C’est un fantôme ! Et, dans leur frayeur, ils poussèrent des cris. Jésus leur dit aussitôt : Rassurez-vous, c’est moi ; n’ayez pas peur !

 

 

 

Enseignement

 

On peut aisément imaginer la scène décrite par ces versets. C'est déjà la nuit, Jésus vient de donner à manger à une foule nombreuse. Pour une fois depuis qu'il vit avec eux, le Seigneur demande à tous ses disciples de le devancer. Ils les fait monter sur une barque afin qu'ils traversent le fleuve.

C'est la nuit, ils sont sur l'eau, et le vent est contraire. La navigation n'est pas aisée dans ces conditions, il faut rester vigilant et ferme pour tenir le cap. Pendant qu'ils sont ainsi à combattre le vent et la mer, que voient-il? Une personne marchant sur l'eau!

Il y a toujours des histoires qui se racontent à propos des cours d'eau. Des histoires de créatures marines mystiques, de bateaux disparus qui réaparaissent certaines nuits, de fantômes de marins, etc. Alors évidement quand on est à la lutte contre le vent en pleine nuit, et que subitement on voit un homme marcher sur l'eau, toutes ces histoires reviennent en mémoire, on imagine les scénarios les plus terribles, on est saisi d'effroi, on a peur.

 

"Rassurez-vous, c’est moi ; n’ayez pas peur !"

 

Cette parole contient tellement de réconfort que personne d'entre nous ne pourrait y être insensible, surtout dans des conditions de peur et d'effroi. On y trouve:

- Une information capitale, "c'est moi et non un fantôme", qui dit "STOP" à l'imagination négative dont se nourrit la peur.

- Une révélation, "c'est moi, comme vous le voyez, je peux marcher sur l'eau", qui montre encore la puissance du Seigneur.

- Une confirmation, "c'est moi, Jésus, en ma présence vous n'avez rien à craindre".

 

Pour nous qui avons mis notre foi en Dieu, et qui travaillons tous les jours à le connaître mieux, quelle que soit la situation que nous vivons, cette déclaration du Christ doit nous accompagner.

La Bible dit: "Car l’Eternel aime la justice, Et il n’abandonne pas ses fidèles ; Ils sont toujours sous sa garde" (Psaume 37:28).

 

Sois donc rassuré...

 

 

 



07/10/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres