A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 261: Acception de personnes

 

Texte lu

 

Deutéronome 10:17-19

Jacques 2:1-4, 8-9

  

Car l’Eternel, votre Dieu, est le Dieu des dieux, le Seigneur des seigneurs, le Dieu grand, fort et terrible, qui ne fait point acception des personnes et qui ne reçoit point de présent, qui fait droit à l’orphelin et à la veuve, qui aime l’étranger et lui donne de la nourriture et des vêtements. Vous aimerez l’étranger, car vous avez été étrangers dans le pays d’Egypte.

 

Mes frères, que votre foi en notre glorieux Seigneur Jésus-Christ soit exempte de toute acception de personnes. Supposez, en effet, qu’il entre dans votre assemblée un homme avec un anneau d’or et un habit magnifique, et qu’il y entre aussi un pauvre misérablement vêtu ; si, tournant vos regards vers celui qui porte l’habit magnifique, vous lui dites : Toi, assieds-toi ici à cette place d’honneur ! et si vous dites au pauvre : Toi, tiens-toi là debout ! ou bien : Assieds-toi au-dessous de mon marchepied ! ne faites-vous pas en vous-mêmes une distinction, et ne jugez-vous pas sous l’inspiration de pensées mauvaises ?

 

Si vous accomplissez la loi royale, selon l’Ecriture : Tu aimeras ton prochain comme toi-même, vous faites bien. Mais si vous faites acception de personnes, vous commettez un péché, vous êtes condamnés par la loi comme des transgresseurs.

 

 

 

Enseignement

 

Plusieurs passages dans la Bible disent de manière claire que Dieu ne fait pas acception de personnes. Il s'agit de nous faire comprendre que le Seigneur n'a pas de préférence de personnes. Il ne prend pas des décisions fondées sur son choix de personnes. Ses décisions sont plutôt fondées sur la justice et la miséricorde. Il a le même amour pour toutes ses créatures.

 

Mais le fait curieux est que c'est justement sur cela que portent plusieurs des griefs que les hommes (chrétiens ou non), ont contre lui. Il suffit que ce que je souhaite ne se réalise pas comme je le prévoyais, ou que ça ne marche pas comme chez les autres, pour qu'à mes yeux Dieu ait une préférence.

 

Il est vrai que tout ceci n'est pas facile à comprendre, notamment quand on lit certains passages bibliques: "Je vous ai aimés, dit l’Eternel. Et vous dites : En quoi nous as-tu aimés ? Esaü n’est-il pas frère de Jacob ? dit l’Eternel. Cependant j’ai aimé Jacob,  Et j’ai eu de la haine pour Esaü, J’ai fait de ses montagnes une solitude, J’ai livré son héritage aux chacals du désert." (Malachie 1:2-3) Curieux, n'est-ce pas? Ce sont des déclarations à traiter au cas par cas en fonction des contextes.

Ici Dieu ne parle pas directement des individus Jacob et Esaü. Il parle des bienfaits dont ont bénéficié leurs descendants en fonction des bénédictions acquises ou non par ces deux frères.

 

Il y a un principe selon lequel Dieu traite avec les hommes: il accorde la même grâce à tous par son amour et sa miséricorde (tu as souvent du bien et tu as la possibilité d'être bien), mais sa justice se charge de te traiter selon tes fautes (tu subis les conséquences de tes actes).

 

L'Eternel ne fait donc pas acception de personnes, et il souhaite que tous les hommes aient la même attitude envers leurs semblables. Ceux qui n'agissent pas ainsi sont coupables.

Ne regarde pas à ce que tel a ou n'a pas, ce que tel a fait ou n'a pas fait pour toi, pour lui accorder telle ou telle chose qui est en ton pouvoir. Aime tous les hommes, sois miséricordieux et abonde dans la justice, tout simplement, et en tout temps.

 

 

 



14/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 192 autres membres