A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 48: Si proches, et pourtant très éloignés parfois

Texte lu

 

Ephésiens 4:1-6

  

Je vous exhorte donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à marcher  d'une manière digne de la vocation qui vous a été adressée, en toute humilité et douceur, avec patience, vous supportant les uns les  autres avec charité, vous efforçant de conserver l'unité de l'esprit par le lien de la paix. Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés  à une seule espérance par votre vocation; il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous,  et en tous.

 

 

 

Enseignement

 

Que de querelles autour de la foi! Il est courant de voir des frères perdre un temps fou à se chamailler à la haine sur des questions qui ne touchent au salut de personne.

Le texte lu aujourd'hui nous montre que nous n'avons pas besoin de ces excès. Un peu de bon sens suffirait à mettre fin à tout ceci.

Les éléments qui fondent notre statut de Chrétien sont uniques. Ils sont partagés par tous les enfants de Dieu. J'entends par enfant de Dieu ceux qui sont concernés par les paroles de Jean 1:11-13: "Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue. Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu".

Vous rendez-vous compte que très souvent on est à couteaux tirés avec des frères sur des questions d'opinion alors que nous avons en commun le plus important, c'est-à-dire:

  • Le Corps de Christ
  • L'Esprit de Dieu
  • L'espérance
  • Le Seigneur
  • La foi
  • Le baptême
  • Dieu


Ceci me fait penser à Paul et Barnabas qui se sont chaudement disputés au point de se séparer à cause de l'appréciation différente qu'ils avaient quant à la présence de Jean Marc avec eux (Actes des Apôtres 15:36-41). Quelle tristesse!

Considérons ces choses et ayons du bon sens. Unis, nous partageons nos talents, nos forces se complètent et se fortifient, et nous sommes mieux armés pour œuvrer au nom du Seigneur et nous réjouir en Lui. Cela ne mérite-t-il pas quelques concessions?

 

 

 

 

 

Article mis à jour le 13 09 2012

 

 



09/08/2010
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres