A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 70: Sachons mettre les autres en haut


Texte lu

 

Romains 16:1-16

  

Je vous recommande Phœbé, notre sœur, qui est diaconesse de l'Eglise de Cenchrées, afin que vous la receviez en notre Seigneur d'une manière digne des saints, et que vous l'assistiez dans les choses où elle aurait besoin de vous, car elle a donné aide à plusieurs et à moi-même. Saluez Prisca et Aquilas, mes compagnons d'œuvre en Jésus-Christ, qui ont exposé leur tête pour sauver ma vie ; ce n'est pas moi seul qui leur rends grâces, ce sont encore toutes les Eglises des païens. Saluez aussi l'Eglise qui est dans leur maison. Saluez Epaïnète, mon bien-aimé, qui a été pour Christ les prémices de l'Asie. Saluez Marie, qui a pris beaucoup de peine pour vous. Saluez Andronicus et Junias, mes parents et mes compagnons de captivité, qui jouissent d'une grande considération parmi les apôtres, et qui même ont été en Christ avant moi. Saluez Amplias, mon bien-aimé dans le Seigneur. Saluez Urbain, notre compagnon d'œuvre en Christ, et Stachys, mon bien-aimé. Saluez Apellès, qui est éprouvé en Christ. Saluez ceux de la maison d'Aristobule. Saluez Hérodion, mon parent. Saluez ceux de la maison de Narcisse qui sont dans le Seigneur. Saluez Tryphène et Tryphose, qui travaillent pour le Seigneur. Saluez Perside, la bien-aimée, qui a beaucoup travaillé pour le Seigneur. Saluez Rufus, l'élu du Seigneur, et sa mère, qui est aussi la mienne. Saluez Asyncrite, Phlégon, Hermès, Patrobas, Hermas, et les frères qui sont avec eux. Saluez Philologue et Julie, Nérée et sa sœur, et Olympe, et tous les saints qui sont avec eux. Saluez-vous les uns les autres par un saint baiser. Toutes les Eglises de Christ vous saluent.

 
 

 

Enseignement

 

Quand on tombe sur un texte comme celui-ci en vue de la méditation, on se demande bien ce qui pourrait en sortir en terme d'enseignement, n'est-ce pas ? Je le partage aujourd'hui parce qu'il attire notre attention sur des points essentiels.

 

Paul est sur point de terminer son épître aux Romains. Mais il ne veut pas le faire et en rester là comme un maître ou un seigneur écrivant à ceux qui sont en dessous de lui. Il tient à montrer qu'il est d'abord un homme comme eux et qu'il a vécu parmi eux, qu'il a partagé leur train train quotidien. En fait Paul s'identifie à ces hommes et femmes destinataires de son épître.

 

L'expression de la gratitude et les salutations précises adressées aux uns et aux autres auront certainement un impact dans la vie des concernés, ainsi que dans la communauté. Les personnes citées seront contentes, fières et encouragées à aller de l'avant dans l'œuvre. L'église verra en elles des hommes et femmes à honorer, et des modèles à suivre.

 

Comme Paul, nous devrions apprendre à exprimer notre gratitude envers ceux qui nous font du bien et dont nous connaissons le témoignage. Nous devons reconnaître le mérite des autres et en parler. Nous avons le devoir de leur rendre cela. Nous devons le dire de leur vivant afin que d'autres en aient connaissance et s'en inspirent. Paul l'a fait pour les Romains et pour les autres communautés, comme en général la fin de ses épîtres nous le montre.

 

Que la gratitude, la reconnaissance, le témoignage des autres soient des mots vivants en nous.

 

 

NB: Pour ceux qui ne comprennent pas le titre de la méditation, "mettre quelqu'un en haut" c'est une expression utilisée au Cameroun pour dire "faire du bien", "accorder des avantages".

 

 

 

 



25/10/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 181 autres membres