A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 89: Reprends courage, il y a toujours un espoir


Texte lu

 

1 Samuel 30:1-6

  

Lorsque David arriva le troisième jour à Tsiklag avec ses gens, les Amalécites avaient fait une invasion dans le midi et à Tsiklag. Ils avaient détruit et brûlé Tsiklag, après avoir fait prisonniers les femmes et tous ceux qui s'y trouvaient, petits et grands. Ils n'avaient tué personne, mais ils avaient tout emmené et s'étaient remis en route. David et ses gens arrivèrent à la ville, et voici, elle était brûlée ; et leurs femmes, leurs fils et leurs filles, étaient emmenés captifs. Alors David et le peuple qui était avec lui élevèrent la voix et pleurèrent jusqu'à ce qu'ils n'eussent plus la force de pleurer. Les deux femmes de David avaient été emmenées, Achinoam de Jizreel, et Abigaïl de Carmel, femme de Nabal. David fut dans une grande angoisse, car le peuple parlait de le lapider, parce que tous avaient de l'amertume dans l'âme, chacun à cause de ses fils et de ses filles. Mais David reprit courage en s'appuyant sur l'Eternel, son Dieu.

 

 

 

Enseignement

 

" David reprit courage en s'appuyant sur l'Éternel son Dieu ".

 

Au moment de la plus grande détresse, nous devons puiser de nouvelles forces dans le Seigneur et avancer. Pour y arriver, la Parole de Dieu et la prière sont notre ressource. La Parole de Dieu nous rappelle les promesses du Seigneur et nous donne l'assurance de sa présence, de sa protection, et de sa fidélité. Lorsque nous prions il nous écoute, met sa paix dans nos cœurs, et agit en notre faveur.

 

Nous devons aussi essayer de garder toujours la réflexion pour constater que  dans la pire des situations le Seigneur garde une porte ouverte pour nous. Dans le cas de David et son peuple ici, il est précisé  " Ils n'avaient tué personne ". Ceci leur laisse  un espoir.

 

 

 

 

 



03/01/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 192 autres membres