A Contre-courant

A Contre-courant

Pâques: Quand l’amour triomphe de la trahison

 

Christ crucified_Heart.jpeg.png

 

 

 

 

Au moment où bon nombre des chrétiens de toutes les obédiences à travers le monde vont commémorer la mort et la résurrection du Seigneur Jésus-Christ, nous ne reviendrons pas cette fois-ci sur la véracité de la date du déroulement de ces évènements par rapport à notre calendrier. Nous voulons surtout nous attarder sur deux ou trois points saillants de la passion du Christ, ce chemin de douleur qui a révolutionné l’histoire de l’humanité, et en tirer des leçons.

 


I. Faits saillants de ces évènements


a) La trahison et le reniement

 

  • Jésus a été trahi par un de ses disciples, Judas, qui est allé rencontrer les pharisiens afin de leur faire connaître le lieu où ils pouvaient le trouver, ceci en échange de quelques pièces d’argent.
  • Jésus a été renié par Pierre le leader des disciples qui, au moment fort de l’adversité, n’avait plus qu’une idée en tête : sauver sa peau.


Ces deux disciples réalisaient ainsi ce qui avait été annoncé longtemps avant par le psalmiste (Psaume 55:12-14): « ce n’est pas un ennemi qui m’outrage, je le supporterais ; ce n’est pas mon adversaire qui s’élève contre moi, je me cacherais devant lui. C’est toi que j’estimais mon égal, mon confident et mon ami. Ensemble nous vivons dans une douce intimité, nous allions avec la foule à la maison de Dieu » 

 

  • Comme si cela ne suffisait pas, Jésus a été renié, trahi et rejeté par la foule ; hier encore, lorsque Jésus entrait à Jérusalem, elle proclamait «Hosanna au fils de David, béni soit celui qui vient au nom du Seigneur», aujourd’hui elle réclame à Pilate : «Crucifie-le ! crucifie-le ! et libère plutôt Barrabas, le chef brigand.»



b) L’humiliation

 

  • Outre la trahison, Jésus a subi l’humiliation par les soldats qui s’amusaient à le frapper en lui demandant de prophétiser sur l’auteur de cette raclée.
  • L’homme de trente-trois ans a été déshabillé, le corps exposé sans aucun scrupule de pudeur sous la bénédiction des hommes de la loi les pharisiens et les scribes.
  • Même un brigand crucifié en même temps que Jésus s’associe aux soldats pour lui demander ironiquement de se sauver d’abord et de les sauver ensuite.


Il y a à coup sûr d’autres faits saillants de cette passion, mais nous pouvons nous arrêter à ce niveau et en tirer quelques leçons utiles pour notre vie.

 



II. Leçons à tirer

 

  • Toi et moi participons à la trahison et à l’humiliation de cet homme Jésus par nos offenses que nous commettons quotidiennement.
  • Malgré toutes ces atrocités, Jésus-Christ a demandé à son Père de pardonner à tous car ils ne savent pas ce qu’ils font.
  • Nous devons nous repentir et pardonner également à ceux qui nous ont offensé, humilié et trahi, afin de donner le véritable sens de la pâques.

 

 

Si tu laisses  triompher la repentance et l’amour sur la trahison et l’humiliation, alors le corps et le sang de Jésus-Christ ont leur pleine signification dans ta vie ; dans le cas contraire le sacrifice de la croix peut être considéré pour toi comme un gâchis.

 

 

 

 

 Bonne fête de pâques !

 

 

 

 

Réflexion proposée par David

 

 

 



15/04/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 184 autres membres