A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 196: Veille ! (4) Fais du bien autour de toi !!!



Texte lu

 

Matthieu 25:31-46

  

Lorsque le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s'assiéra sur le trône de sa gloire.  Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d'avec les autres, comme le berger sépare les brebis d'avec les boucs ; et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : Venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli ; j'étais nu, et vous m'avez vêtu ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus vers moi. Les justes lui répondront: Seigneur, quand t'avons-nous vu avoir faim, et t'avons-nous donné à manger ; ou avoir soif, et t'avons-nous donné à boire ? Quand t'avons-nous vu étranger, et t'avons-nous recueilli ; ou nu, et t'avons-nous vêtu ? Quand t'avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi ? Et le roi leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites. Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. Car j'ai eu faim, et vous ne m'avez pas donné à manger ; j'ai eu soif, et vous ne m'avez pas donné à boire ; j'étais étranger, et vous ne m'avez pas recueilli ; j'étais nu, et vous ne m'avez pas vêtu ; j'étais malade et en prison, et vous ne m'avez pas visité. Ils répondront aussi : Seigneur, quand t'avons-nous vu ayant faim, ou ayant soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t'avons-nous pas assisté ? Et il leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n'avez pas fait ces choses à l'un de ces plus petits, c'est à moi que vous ne les avez pas faites. Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle.

 

 

 

Enseignement

 

Nous achevons aujourd'hui la série "Veille !". Nous en avons déjà vu trois aspects: veiller en accomplissant la tâche qui nous a été assignée par le Maître (Méditation 193), veiller en usant de sagesse afin de conserver la foi (Méditation 194), veiller en fructifiant le talent que le Seigneur a mis en notre possession (Méditation 195).

 

Le Seigneur aborde dans ce texte le dernier aspect du fait de veiller en attendant son retour. Il nous montre que nos actions et nos omissions sont contrôlées et notées. En effet, les deux catégories de personnes ici ne savaient pas que ce qu'elles faisaient, les actions simples commises ou non dans leur quotidien pouvaient avoir un rejaillissement sur Dieu lui-même.

Les cas cités sont ceux que nous voyons tous les jours:

- Les affamés

- Les assoiffés,

- Les étrangers

- Ceux qui n'ont même pas de quoi se vêtir,

- Les malades,

- Les prisonniers.

 

" Seigneur, quand t'avons-nous vu avoir faim, et t'avons-nous donné à manger ; ou avoir soif, et t'avons-nous donné à boire ? Quand t'avons-nous vu étranger, et t'avons-nous recueilli ; ou nu, et t'avons-nous vêtu ? Quand t'avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi ? "

 

Oui, c'était quand ? Beaucoup de personnes s'accordent à penser et à dire que si les hommes voyaient Dieu, ils en auraient plus de crainte et le serviraient mieux. Permettez moi de ne pas être d'accord. Personnellement je pense même que ce serait encore pire. C'est pour cette raison que le Seigneur, dans la "parabole de Lazare et l'homme riche" (Luc 16:19-31), ne permet pas au mort de rentrer témoigner tel que le souhaitait le riche ("S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu'un des morts ressusciterait", Luc 16:31). Non Dieu est bien là où il se trouve pour le moment, dans son invisibilité physique et matérielle, et c'est aussi bien pour nous. La foi sera toujours la foi, c'est-à-dire "une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas". Il faut travailler à l'avoir. Ceux qui pensent que c'est juste des histoires tordues, négligent une partie importante de leur être, la partie spirituelle. Ils s'en mordront les doigts un jour comme cela est conté ici.

 

"Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites"

 

N'attendons pas quelque chose d'extraordinaire pour poser l'acte positif qui pèsera en notre faveur auprès de Dieu. C'est dans ces petits rien du train train quotidien que Dieu se trouve. C'est pourquoi il faut veiller. Il faut rester en éveil pour le bien.

Je me permets d'ajouter qu'il faut manifester encore plus de bonté envers ceux là qui servent le Seigneur, car c'est eux qu'il appelle ses frères : "Mais [Jésus] répondit : Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique" (Luc 8:21); "Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d'un seul. C'est pourquoi il n'a pas honte de les appeler frères" (Hébreux 2:11).

 

 

Veille, car tu ne sais ni le jour, ni l'heure !

 

Pour finir, ce merveilleux cantique, chanté dans un style bien rythmé à l'africaine, allez on danse !




Jésus te confie
Tiré de Youtube


Par Marie Constance










19/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 192 autres membres