A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 295: Apocalypse 5, 1-14

 Texte lu

 

Apocalypse 5 : 1-14

  

Puis je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre écrit en dedans et en dehors, scellé de sept sceaux. Et je vis un ange puissant, qui criait d’une voix forte : Qui est digne d’ouvrir le livre, et d’en rompre les sceaux ? Et personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, ne put ouvrir le livre ni le regarder. Et je pleurai beaucoup de ce que personne ne fut trouvé digne d’ouvrir le livre ni de le regarder. Et l’un des vieillards me dit : Ne pleure point ; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux. Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre. Il vint, et il prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône. Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l’agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d’or remplies de parfums, qui sont les prières des saints. Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant : Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation ; tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre. Je regardai, et j’entendis la voix de beaucoup d’anges autour du trône et des êtres vivants et des vieillards, et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers. Ils disaient d’une voix forte : L’agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l’honneur, la gloire, et la louange. Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s’y trouve, je les entendis qui disaient : A celui qui est assis sur le trône, et à l’agneau, soient la louange, l’honneur, la gloire, et la force, aux siècles des siècles ! Et les quatre êtres vivants disaient: Amen ! Et les vieillards se prosternèrent et adorèrent.

 

 

 

Enseignement

 

Après la louange et l'adoration adressées à Dieu pour ce qu'il est et pour ce qu'il fait (Apocalypse 4:1-11), la question fondamentale pour l'humanité se pose: "Qui est digne d’ouvrir le livre, et d’en rompre les sceaux ?"

 

Dieu est d'éternité, il a créé toutes choses, ainsi que l'homme, et c'est encore lui qui fait tout subsister. Pour cela il est digne d'être loué et adoré. Les êtres célestes le font continuellement, jour et nuit. Mais le Seigneur ne se contente pas de cela, car sa merveilleuse créature, l'être humain lui a désobéi et se retrouve dans le péché et l'éloignement. Même la louange et l'adoration que nous pourrions adresser à Dieu ne sont pas agréées tant que cette condition subsiste. Il faut un sacrifice. Mais qui le fera?

 

"Et personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, ne put ouvrir le livre ni le regarder." Ouvrir le Livre et le regarder est un privilège réservé à celui qui en est digne ! Aucun homme, aucun être dans le ciel, sur la terre, et même sous la terre n'y arrive.

 

Il fallait que Dieu lui-même accomplisse cette mission sans pour autant abandonner son rôle et sa position. Pour cela, il est descendu parmi nous, il a pris la forme d'un homme, il a vécu et a souffert comme un homme. Il a gardé sa pureté malgré la souffrance et après avoir résisté, il a accepté, lui innocent et pur, de mourir injustement pour les pécheurs.

 

Jésus a donc:

 

  • Résisté au diable
  • Résisté au péché
  • Donné sa vie en sacrifice

 

Il est l'Agneau de Dieu, il satisfait pleinement Dieu, il "a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux". Il est parfait. Tout en lui reflète la perfection, et le chiffre sept qui revient constamment dans la description le confirme.

 

La victoire qui lui donne le droit d'ouvrir et de regarder le Livre le rend digne d'une louange immense. Les prières des saints montent, grâce à lui, comme des parfums de bonne odeur. Les êtres célestes lui chantent un cantique nouveau, différent de ce qu'ils chantaient jusque là.

 

"Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation ; tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre."

 

Ils proclament avec force :

"L’agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l’honneur, la gloire, et la louange"

 

Et pour couronner le tout et exalter Dieu, la création entière dit:

"A celui qui est assis sur le trône, et à l’agneau, soient la louange, l’honneur, la gloire, et la force, aux siècles des siècles !"

 

C'est merveilleux !

 

Puissent nos coeurs être toujours conscients et reconnaissants pour la grande oeuvre réalisée par le Seigneur; puissent nos vies toujours refléter sa sainteté; et puissent nos langues toujours adresser des louanges et prières de bonne odeur qui vont jusqu'au ciel. Amen !

 

 

 

 



18/06/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 182 autres membres