A Contre-courant

A Contre-courant

Que ta volonté soit faite

Salut les amis,

ça fait un bail, hein?

En fait je ne vais pas très bien. Je souffre de nodules de chanteur. Cela m'embête vraiment, vu que je ne peux plus travailler convenablement avec ma chorale. Priez pour moi afin que le Seigneur me guérisse. Merci

 

 

Je voudrais aujourd'hui partager avec vous cette portion de la Bible qui me marque:

 

 

Matthieu 26:47-56 (http://www.info-bible.org/lsg/40.Matthieu.html#26)

 

 

Comme il parlait encore, voici, Judas, l'un des douze, arriva, et avec lui une foule nombreuse armée d'épées et de bâtons, envoyée par les principaux sacrificateurs et par les anciens du peuple. Celui qui le livrait leur avait donné ce signe: Celui que je baiserai, c'est lui; saisissez-le. Aussitôt, s'approchant de Jésus, il dit: Salut, Rabbi! Et il le baisa. Jésus lui dit: Mon ami, ce que tu es venu faire, fais-le. Alors ces gens s'avancèrent, mirent la main sur Jésus, et le saisirent. Et voici, un de ceux qui étaient avec Jésus étendit la main, et tira son épée; il frappa le serviteur du souverain sacrificateur, et lui emporta l'oreille. Alors Jésus lui dit: Remets ton épée à sa place; car tous ceux qui prendront l'épée périront par l'épée. Penses-tu que je ne puisse pas invoquer mon Père, qui me donnerait à l'instant plus de douze légions d'anges? Comment donc s'accompliraient les Écritures, d'après lesquelles il doit en être ainsi? En ce moment, Jésus dit à la foule: Vous êtes venus, comme après un brigand, avec des épées et des bâtons, pour vous emparer de moi. J'étais tous les jours assis parmi vous, enseignant dans le temple, et vous ne m'avez pas saisi. Mais tout cela est arrivé afin que les écrits des prophètes fussent accomplis. Alors tous les disciples l'abandonnèrent, et prirent la fuite.

 

 

 

La réaction du disciple est humaine: face à l'adversité, si tu as les moyens de te défendre, fais-le et vaincs! Nous aurions tous certainement agi de la même manière. Le Seigneur nous enseigne que cette logique ne dois pas toujours s'appliquer, car il y a des moments où il vaut mieux perdre. en effet Dieu maîtrise tout et sait ce qui est bien pour nous. Il sait comment procéder pour nous amener à la victoire finale. Nous devons dès lors oeuvrer et prier pour que nous puissions toujours discerner sa volonté et agir en conséquence.


En outre cet enseignement nous permet de comprendre que les défaites apparentes que nous subissons souvent ne sont pas toujours mauvaises. Parfois, comme dans le cas du Seigneur, elles sont là pour permettre que le plan du Seigneur, favorable pour nous, s'accomplisse.

 

 

Que le Seigneur nous bénisse!

 

 

 



19/08/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 184 autres membres