A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 291: Apocalypse 1,11-19

 

Texte lu

 

Apocalypse 1:11-19

  

Ce que tu vois, écris-le dans un livre, et envoie-le aux sept Eglises, à Ephèse, à Smyrne, à Pergame, à Thyatire, à Sardes, à Philadelphie, et à Laodicée. Je me retournai pour connaître quelle était la voix qui me parlait. Et, après m’être retourné, je vis sept chandeliers d’or, et, au milieu des sept chandeliers, quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme, vêtu d’une longue robe, et ayant une ceinture d’or sur la poitrine. Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige ; ses yeux étaient comme une flamme de feu ; ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme s’il eût été embrasé dans une fournaise ; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants ; et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force. Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort. Il posa sur moi sa main droite en disant : Ne crains point ! Je suis le premier et le dernier, et le vivant. J’étais mort ; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts. Ecris donc les choses que tu as vues, et celles qui sont, et celles qui doivent arriver après elles.

 

 

 

Enseignement

 

Si nous nous en tenons à notre être avec ses émotions, ses sentiments, nos différentes personnalités, nos souhaits, il est impossible d'écrire fidèlement ce que le Seigneur nous présente dans une vision. Une action de son Esprit est donc absolument nécessaire pour que le message arrive et soit compris tel qu'il le veut. Quand il dit à l'apôtre "écris-le dans un livre", en fait c'est par son Esprit qu'il soutiendra cette action. Quand nous affirmons que la Bible a été écrite par Dieu lui-même utilisant simplement des hommes comme un canal, c'est bien, entre autres, de cela qu'il s'agit.

 

Mais, revenons donc à la vision. Le Seigneur dit qu'il tient les clés de la mort et du Séjour des morts. En effet c'est le seul qui décide de mourir et de ressusciter selon sa seule volonté. Sa victoire sur la mort lui en donne le contrôle. C'est pourquoi Johnson peut écrire dans son Commentaire: "Non seulement une victoire sur la mort, mais les portes du séjour des morts sont sous son contrôle. De ce fait, il peut délivrer de la mort celui qui veut le suivre".

 

Loué soit le Seigneur !!!

 

 



26/01/2015
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres