A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 306: Apocalypse 11, 3-14

Texte lu

 

Apocalypse 11:3-14

  

Je donnerai à mes deux témoins le pouvoir de prophétiser, revêtus de sacs, pendant mille deux cent soixante jours. Ce sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent devant le Seigneur de la terre. Si quelqu’un veut leur faire du mal, du feu sort de leur bouche et dévore leurs ennemis ; et si quelqu’un veut leur faire du mal, il faut qu’il soit tué de cette manière. Ils ont le pouvoir de fermer le ciel, afin qu’il ne tombe point de pluie pendant les jours de leur prophétie ; et ils ont le pouvoir de changer les eaux en sang, et de frapper la terre de toute espèce de plaie, chaque fois qu’ils le voudront. Quand ils auront achevé leur témoignage, la bête qui monte de l’abîme leur fera la guerre, les vaincra, et les tuera. Et leurs cadavres seront sur la place de la grande ville, qui est appelée, dans un sens spirituel, Sodome et Egypte, là même où leur Seigneur a été crucifié. Des hommes d’entre les peuples, les tribus, les langues, et les nations, verront leurs cadavres pendant trois jours et demi, et ils ne permettront pas que leurs cadavres soient mis dans un sépulcre. Et à cause d’eux les habitants de la terre se réjouiront et seront dans l’allégresse, et ils s’enverront des présents les uns aux autres, parce que ces deux prophètes ont tourmenté les habitants de la terre. Après les trois jours et demi, un esprit de vie, venant de Dieu, entra en eux, et ils se tinrent sur leurs pieds ; et une grande crainte s’empara de ceux qui les voyaient. Et ils entendirent du ciel une voix qui leur disait : Montez ici ! Et ils montèrent au ciel dans la nuée ; et leurs ennemis les virent. A cette heure-là, il y eut un grand tremblement de terre, et la dixième partie de la ville, tomba ; sept mille hommes furent tués dans ce tremblement de terre, et les autres furent effrayés et donnèrent gloire au Dieu du ciel. Le second malheur est passé. Voici, le troisième malheur vient bientôt.

 

 

 

Enseignement

 

Toujours dans l'attente de la septième trompette, nous nous retrouvons dans une portion de la prophétie qui est réellement encore plus difficile à comprendre et à situer.

 

Les deux témoins

 

Il est subitement fait mention de ceux-ci. Il en est fait mention de manière naturelle comme si nous étions censés les connaître déjà. Mais là on les découvre. Il est quand même vrai qu'en poussant un peu les recherches, on constate que le prophète Zacharie en parle dans sa prophétie:

 

"L’ange qui parlait avec moi revint, et il me réveilla comme un homme que l’on réveille de son sommeil. Il me dit : Que vois-tu ? Je répondis : Je regarde, et voici, il y a un chandelier tout d’or, surmonté d’un vase et portant sept lampes, avec sept conduits pour les lampes qui sont au sommet du chandelier ; et il y a près de lui deux oliviers, l’un à la droite du vase, et l’autre à sa gauche. Je pris la parole et je lui dis : Que signifient ces deux oliviers, à la droite du chandelier et à sa gauche ? Je pris une seconde fois la parole, et je lui dis : Que signifient les deux rameaux d’olivier, qui sont près des deux conduits d’or d’où découle l’or ? Il me répondit : Ne sais-tu pas ce qu’ils signifient ? Je dis : Non, mon seigneur. Et il dit : Ce sont les deux oints qui se tiennent devant le Seigneur de toute la terre." (Zacharie 4:1-3, 11-14)

 

Voici dont deux êtres qui s'ajoutent à la longue liste que nous avons explorée jusque là.

 

Le Seigneur envoie ces deux-ci en mission pour une période de 1260 jours. Ceci correspond certainement aux 42 mois accordés aux nations pour fouler la ville sainte, tel que mentionné au verset 2.

 

Leur mission est de terroriser les habitants de la terre en témoignant de la puissance du Seigneur. Ils ont pour cela le pouvoir de faire de grandes choses, et de se défendre avec le feu qui sort de leur bouche.  Ce sont des représentants de Dieu. Tout ce qu'ils font l'est au nom du Seigneur, et ceux qui les voient savent que c'est Dieu qui agit à travers eux. Ils apparaissent tout puissants et invincibles pendant la période de leur prophétie.

 

Après cette période de tourments envers les hommes, les prophètes, selon le plan de Dieu, doivent être tués par "la bête qui monte de l'abîme".

Y a t-il un rapport entre cette bête et le roi de l'abîme, l'ange appelé Abbadon ou Apollyon? (Apocalypse 9:11).

 

Ils meurent, mais trois jours et demi après, ils ressuscitent, suscitant l'émoi et la crainte parmi ceux qui s'étaient réjouis de leur mort. Ensuite ils vont au ciel dans la nuée, à la vue de tous.

 

Ce scénario ressemble beaucoup à l'histoire de Jésus, n'est-ce pas? Venu d'auprès de Dieu, prêchant la Parole de Dieu avec toutes sortes de miracles, tué, ressuscité et élevé au ciel. La différence majeure est au niveau du type de message. Jésus apporte le salut. Mais ceux-ci apporte les tourments, ils manifestent la colère de Dieu. La preuve ultime en est qu'après leur montée dans les nuées, le malheur frappe encore les hommes de manière sévère.

 

Le second malheur

 

On  peut être étonné de lire ici qu'il ne s'agit que du second malheur, alors que depuis le septième sceau et les différentes trompettes, c'est malheur sur malheur contre la terre et ses habitants.

 

L'événement appelé "Premier malheur" est intervenu après que le cinquième ange ait sonné de la trompette (Apocalypse 9:1-12). C'était la première fois que Dieu donnait mission à ses créatures de toucher à l'homme. Il était demandé aux sauterelles faire souffrir les hommes, sans les tuer. Il avait été annoncé qu'après ce premier malheur il y en aurait encore deux autres.

 

L'avènement des deux prophètes envoyés par le Seigneur pour tourmenter les hommes, et tout ce qui s'ensuit, constitue donc le Second malheur.

 

Une chose étonnante à noter dans le comportement des hommes présents ici, c'est qu'après le tremblement de terre meurtrier faisant suite à la montée au ciel des deux prophètes, plusieurs personnes sont effrayées et donnent gloire à Dieu. Le Seigneur a donc laissé une porte ouverte pour que les coeurs des hommes s'élèvent vers lui dans cette période de colère. C'est vraiment le Père des miséricordes.

 

 

 



23/09/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 205 autres membres