A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 319: Apocalypse 19, 11-21; 20, 1-3

Texte lu

 

Apocalypse 19:11-21; 20:1-3

  

11 Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice. 12 Ses yeux étaient comme une flamme de feu ; sur sa tête étaient plusieurs diadèmes ; il avait un nom écrit, que personne ne connaît, si ce n’est lui-même ; 13 et il était revêtu d’un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu. 14 Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d’un fin lin, blanc, pur. 15 De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations ; il les paîtra avec une verge de fer ; et il foulera la cuve du vin de l’ardente colère du Dieu tout-puissant. 16 Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit: Roi des rois et Seigneur des seigneurs.
17  Et je vis un ange qui se tenait dans le soleil. Et il cria d’une voix forte, disant à tous les oiseaux qui volaient par le milieu du ciel : Venez, rassemblez-vous pour le grand festin de Dieu, 18 afin de manger la chair des rois, la chair des chefs militaires, la chair des puissants, la chair des chevaux et de ceux qui les montent, la chair de tous, libres et esclaves, petits et grands.
19  Et je vis la bête, et les rois de la terre, et leurs armées rassemblées pour faire la guerre à celui qui était assis sur le cheval et à son armée.

20  Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l’étang ardent de feu et de soufre. 21 Et les autres furent tués par l’épée qui sortait de la bouche de celui qui était assis sur le cheval ; et tous les oiseaux se rassasièrent de leur chair.
1 Puis je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clef de l’abîme et une grande chaîne dans sa main. 2 Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans. 3 Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au-dessus de lui, afin qu’il ne séduisît plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps.

 

 

 

Enseignement

 

La première guerre contre le dragon avait été livrée au ciel. Michel l'archange, conduisant l'armée céleste, vainc Satan et le précipite sur la terre (Apocalypse 12). Ce dernier, furieux et incapable de d'arrêter le plan de Dieu, décide de soumettre les hommes à sa volonté. Il charge la bête et le faux prophète de la besogne (Apocalypse 13). Ceux-ci s'emparent de la terre, la corrompent et en font la chasse gardée de Satan, invivable pour toute personne craignant Dieu. Le siège sur lequel ils décident d'asseoir leur pouvoir et contrôler le monde, c'est Babylone, la grande prostituée (Apocalypse 18 et 19).

 

Lorsque le moment prévu par le Seigneur arrive, lorsque sa main tendue vers les hommes l'est restée suffisamment longtemps pour les sauver et s'établir un peuple fidèle, il décide de juger et nettoyer. Le jugement de Babylone, siège de Satan sur la terre, en est la première étape (Méditation 318). Ensuite il faut ôter la racine du mal.

Le dragon, conscient de ce qui va arriver, avait déjà préparé ses armées pour la bataille (Apocalypse 16, 12-16). Celles-ci sont conduites par la bête, accompagnée des rois de la terre.

 

Une particularité de ce combat est qu'il n'est pas dirigé par Michel, ou un autre ange. Il semble en effet que le Seigneur lui-même prend les choses en mains. La description du Cavalier lui correspond le mieux:

        • Il est appelé Fidèle et Véritable
        • Il juge et combat avec justice
        • Ses yeux sont comme une flamme de feu, sa langue est une épée aigüe à deux tranchants (Apocalypse 1, 14, 16)
        • Son nom est la Parole de Dieu
        • Sur sa cuisse il est écrit "Roi des rois et seigneur des seigneurs"

 

Nous n'avons pas de détails sur le déroulement de l'affrontement. Mais le résultat est sans appel: nouvelle victoire pour l'armée céleste.

La bête et le faux prophète sont pris vivants et jetés dans "l'étang ardent de souffre et de feu".

Les autres (les rois et le reste des combattants) sont tués.

Satan, le dragon, est pris, et lié pour mille ans dans "l'abîme".

 

On peut s'essayer à une hypothèse sur le sort des uns et des autres en disant que, ceux qui sont esprits (le dragon, la bête, le faux prophète) sont arrêtés vivants, et ceux qui ont un corps (les rois et leurs armées) sont tués. Les âmes des tués iront dans le séjour des morts, là où toutes les âmes vont après la mort.

 

Satan, le dragon, est lié pour mille ans. "Après cela il faut qu'il soit délié pour un peu de temps", nous dit le texte.

Ceci montre une fois de plus que c'est toujours le Seigneur qui mène le bal. C'est lui qui décide ce qui va se passer et à quel moment. Le but final et les temps sont de son ressort souverain. Il nous laisse le choix de nos décisions dans le temps qu'il impartit à chaque saison de l'existence. Même Satan n'a pas de pouvoir réel. A un moment on a l'impression que celui-ci n'est qu'un instrument que Dieu va utiliser pour renforcer la foi de son peuple.

 

 

Roi des rois

 



02/03/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 212 autres membres