A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 320: Apocalypse 20, 4-6

Texte lu

 

Apocalypse 20 : 4-6

  

4  Et je vis des trônes ; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans. 5  Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. C’est la première résurrection. 6  Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans.

 

 

 

Enseignement

 

Nous sommes ici à une époque particulière. Le monde est libéré des oeuvres et de l'influence de Satan. Ce dernier est lié pour mille ans, période qui correspond aussi au règne que le Seigneur doit exercer sur la terre avec ses saints.

 

Il y a trois expressions qui reviennent souvent dans les débats entre chrétiens, et qui divisent quant à leur compréhension, comme tout ce livre d'ailleurs : le règne de mille ans, la première résurrection, la seconde mort.

 

Le règne de mille ans

 

Le texte ne nous donne pas de vrais détails sur plusieurs éléments ici:

 

  • Il est parlé de trônes et de "ceux qui s'y assirent", mais à aucun moment il n'est précisé qui s'asseoit sur ces trônes, ni où ces trônes se trouvent précisement. Sont-ils sur la terre ou au ciel?

 

  • Il est fait mention des "âmes" des martyrs, certainement ceux qui attendaient depuis longtemps que le Seigneur les venge (Ap. 6, 9-11) et de ceux qui n'ont pas porté le chiffre de la bête. "Ils revinrent à la vie" : cela suggère qu'ils sont revenus dans leur corps, "et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans". Mais se sont-ils assis sur les trônes?

 

  • "... à ceux qui s'y assirent il fut donné les pouvoir de juger". De quel jugement parle t-on ici? Qui sera jugé? En dehors de ceux-ci qui sont ressuscités, y a t-il encore des hommes sur la terre à cette époque?

 

Toutes ces questions divisent même les plus grands théologiens.

 

La première résurection

 

Une lecture et une compréhension simple du texte suggèrent qu'il s'agit ici du retour à la vie physique des personnes que le Seigneur considère comme très spéciales, tandis que les autres, croyants et non croyants, demeurent dans la mort.

 

Ceux qui reviennent à la première résurrection, c'est donc uniquement deux catégories de personnes ("ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu", et "ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main"), toutes ayant ce point commun d'avoir été tuées à cause de leur service et leur attachement au Seigneur à son témoignage.

 

Les autres personnes vivant pour Christ qui meurent de mort sans lien direct avec le service, la foi, le témoignage de Christ, ne ressusciteront pas cette fois-ci, et n'auront pas part au règne de mille ans avec le Seigneur.

 

Un fait particulièrement curieux à relever ici, c'est qu'il ne soit pas fait mention des cent quarante-quatre mille présentés comme chrétiens spéciaux à trois reprises dans ce livre (Méditation 311). Doit-on en conlure que les cent quarante-quatre mille sont importants et particuliers quant à leur vie, mais cette particularité disparaît quant à leur mort? (*)

 

La seconde mort

 

Elle est évoquée comme une étape à venir. Ceux qui ont droit à la première résurrection et au règne de mille ans avec Christ sont sûrs de ne pas passer par la seconde mort. Mais de quoi s'agit-il concrètement?

 

Il est dit dans Hébreux 9, 27 : " Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement". Le corps meurt une fois, ensuite l'âme attend le jugement.

 

Parler d'une seconde mort alors qu'il est déjà dit qu'on meurt une seule fois ne laisse place qu'à une seule hypothèse : la seconde mort concerne l'âme. Il s'agit certainement d'une sorte de mort de l'âme.

 

 

Bon, trois versets, beaucoup de questions, des hypothèses, et la sensation de n'avoir rien compris et même, de dire n'importe quoi... Le Seigneur nous éclairera certainement un jour.

 

La déclaration qui persiste et demeure après tout ça c'est:

 

"Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux"

 

Heureux et saints

 

 

 

 

 

(*) Les cent quarante-quatre mille ne sont pas mentionnés, mais on peut envisager qu'ils fassent partie de la catégorie "ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main". Ils avaient été marqués avant la septième trompette. Ils ont victorieusement vécu la période de persécution des deux bêtes.  (Méditation 311)



30/03/2020
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 217 autres membres