A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 322: Apocalypse 20, 11-15

Texte lu

 

Apocalypse 20 : 11-15

  

11 Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux.
12 Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. 13 La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses œuvres. 14  Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu. 15 Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu.

 

 

 

Enseignement

 

Le sort de Satan et ses alter ego étant désormais scellé pour l'éternité (Méditation 321), le Seigneur décide de passer au jugement / purification de sa création. Un grand trône blanc, Celui qui est assis dessus, le ciel et la terre qui s'enfuient, voici donc venu le moment pour chaque Homme de faire face à son Créateur pour connaître son sort éternel.

 

A la lecture du texte, il semble clair que toutes les personnes jugées viennent de la mort. Il s'agit des âmes des morts. Faut-il y comprendre que le moment du jugement arrivera quand il n'y aura plus aucun être humain vivant sur la terre?

Considérant, comme nous le relevions dans la méditation précédante (Méditation 321), qu'il y a toujours des hommes sur la terre pendant le règne de mille ans, et même pendant la dernière guerre de Satan, il y a lieu de se demander ce qui tue tout le monde.

 

La mort renvoie donc tous ceux qu'elle a pris, les grands et les petits. Cette dernière précision fait penser qu'il s'agit des adultes et des enfants. Dans la suite il est dit "et chacun fut jugé selon ses oeuvres" (V.13). Si les enfants sont jugés, quel âge faut-il considérer ? Si les enfants sont jugés, on peut se demander quelles sont leurs oeuvres selon la perspective divine.

 

Le jugement de tous les Hommes se base sur les écrits contenus dans plusieurs livres. Il y a d'abord les premiers livres ouverts, sur lesquels aucune précision n'est donnée. Ensuite il y a le Livre de vie dont il est souvent fait mention dans la Bible (Philippiens 4, 3 : "Et toi aussi, fidèle collègue, oui, je te prie de les aider, elles qui ont combattu pour l’Evangile avec moi, et avec Clément et mes autres compagnons d’œuvre, dont les noms sont dans le livre de vie" ; Ap. 3, 5 : "Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs ; je n’effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges"). Ce dernier livre contient les noms des personnes approuvées par Dieu, et qui, certainement, sont destinées à échapper à la condamnation. Le contenu des autres livres n'est pas révélé, mais il semble admis que ceux-ci contiennent la comptabilité des oeuvres de chacun de nous.

 

Nous serons donc tous jugés selon nos oeuvres, et le livre de vie viendra sceller le sort de chacun : "Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu" (V.15).

 

Nous naissons, vivons et mourront, mais l'âme de chacun reste en vie dans le séjour des morts. Ceux dont les noms ne se trouvent pas dans le livre de vie, leur âme ira dans l'étang de feu, lieu de trouments éternels, là où se trouvent déjà satan, la bête et le faux prophète. Pour eux c'est la seconde mort, une sorte de mort de l'âme.

 

Ceux dont les noms figurent dans le livre de vie sont sûrs de vivre pour l'éternité avec le Seigneur. Ils ne connaîtront pas la seconde mort. Il y aura la vie et rien que la vie, car la mort et le séjour des morts auront aussi disparus dans l'étang de feu pour toujours.

 

Je pense qu'il nous est impossible de décrire la félicité de la vie éternelle avec le Seigneur, et encore moins les tourments éternels de l'étang de feu. Néanmoins, notre niveau de compréhension actuel nous permet de savoir clairement ce qui est mieux pour nous.

 

C'est pendant notre vie sur terre que nous écrivons notre histoire avec le Seigneur. A aucun moment, depuis que nous méditons dans Apocalypse, il n'est apparu que notre sort pouvait changer après notre mort.

 

Ton histoire avec Dieu permettra t-elle que ton nom soit présent dans le livre de vie au moment du jugement?

 

 

Le jugement

 



20/04/2020
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 215 autres membres