A Contre-courant

A Contre-courant

Méditation 304: Apocalypse 10, 1-7

Texte lu

 

Apocalypse 10:1-7

  

Je vis un autre ange puissant, qui descendait du ciel, enveloppé d’une nuée ; au-dessus de sa tête était l’arc-en-ciel, et son visage était comme le soleil, et ses pieds comme des colonnes de feu. Il tenait dans sa main un petit livre ouvert. Il posa son pied droit sur la mer, et son pied gauche sur la terre ; et il cria d’une voix forte, comme rugit un lion. Quand il cria, les sept tonnerres firent entendre leurs voix. Et quand les sept tonnerres eurent fait entendre leurs voix, j’allais écrire ; et j’entendis du ciel une voix qui disait : Scelle ce qu’ont dit les sept tonnerres, et ne l’écris pas. Et l’ange, que je voyais debout sur la mer et sur la terre, leva sa main droite vers le ciel, et jura par celui qui vit aux siècles des siècles, qui a créé le ciel et les choses qui y sont, la terre et les choses qui y sont, et la mer et les choses qui y sont, qu’il n’y aurait plus de temps, mais qu’aux jours de la voix du septième ange, quand il sonnerait de la trompette, le mystère de Dieu s’accomplirait, comme il l’a annoncé à ses serviteurs, les prophètes.

 

 

 

Enseignement

 

Nous sommes toujours là dans la découverte de la révélation du Seigneur, en la période du septième sceau, à l'étape de la septième trompette. De la première à la sixième trompette nous avons pu voir les calamités qui allaient s'abatre sur la terre et sur les hommes (Méditation 300, Méditation 301, Méditation 302, Méditation 303). Il y a ici comme une introduction avant cette ultime étape.

 

Le deuxième ange puissant

 

Tout d'abord il y a cet ange puissant qui descend du ciel. Sa description et les conditions dans lequelles il apparaît et agit rappellent le premier être auquel Jean avait eu à faire au début de sa vision (Méditation 291). Ce n'est pas la même chose, ce n'est pas le même être, mais c'est le même style, comme si les deux appartenaient à la même catégorie.

 

Il est appelé "autre" ange puissant parce qu'il est le deuxième à bénéficier de cette appellation. Le premier "ange puissant" est juste nommé sans description dans le verset 2 du chapitre 5 ("Et je vis un ange puissant, qui criait d’une voix forte : Qui est digne d’ouvrir le livre, et d’en rompre les sceaux ?"). C'est ce dernier qui introduit la question des sceaux.

 

Voici donc ce qui caractérise le deuxième ange puissant:

- Enveloppé de nuée

- Arc-en-ciel au dessus de sa tête

- Le visage comme le soleil

- Des pieds comme des colonnes de feu

- Il tient un petit livre ouvert

 

Le mystère

 

Hormis le petit livre ouvert sur lequel aucune information supplémentaire n'est donnée, ce qui intrigue le plus c'est la voix des sept tonnerres. Après que l'ange ait crié, sept tonnerres se sont exprimés. Dans le style du récit on a l'impression qu'un message en est sorti. Jean se prépare d'ailleurs à l'écrire lorsqu'il est stoppé par l'interdiction de le faire. Quel est ce message? Pourquoi nous le cacher ? Mystère.

 

L'ange jure

 

Il lève la main au ciel et jure par Celui qui vit aux siècles des siècles et qui a créé le ciel, la terre, la mer et les choses qui y vivent.

Si l'Eternel, tout au long de la Bible, a l'habitude de jurer, cette scène nous rappelle que cela est fortement déconseillé aux hommes (Matthieu 5:33-37, Jacques 5:12). Celui qui jure met en jeu quelque chose dont la vie ou l'existence dépendra du caractère vrai ou faux de ce pour quoi il jure. Or Dieu est sûr de tout ce qu'il dit et il ne peut dire que ce qui est vrai; tandis que l'homme est toujours susceptible de se tromper, ce qui met en péril tout ce sur quoi il pourrait jurer.

 

Le mystère de Dieu

 

Annoncé aux prophètes, il doit s'accomplir avec la septième trompette. Quel est ce mystère?

 

Nous savons que la venue de Jésus-Christ, sa mort et sa résurrection, le salut par la grâce par son sang, le salut pour les non israélites, constituent le mystère qui avait été annoncé:

"Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous ; et ce qui manque aux souffrances de Christ, je l’achève en ma chair, pour son corps, qui est l’Eglise. C’est d’elle que j’ai été fait ministre, selon la charge que Dieu m’a donnée auprès de vous, afin que j’annonçasse pleinement la parole de Dieu, le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints, à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir : Christ en vous, l’espérance de la gloire." (Colossiens 1:24-27)

 

Si le mystère a déjà été révélé aux saints, en quoi consiste son accomplissement dans le contexte de la vision de Jean? Vivement la septième trompette pour le découvrir.

 



04/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 196 autres membres